ES7 : Paços de Ferreira (P) – Cascais (P)

24 juillet 2019 : Paços de Ferreira (P) – Cascais (P)
502km
« Au creux de la vague et au bord du précipice »

24 juillet

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

Véritablement, l’hospitalité portugaise est quelque chose de sacrée. Mon collègue et sa femme se mettent en quatre pour que le petit-déjeuner se passe au mieux.
Clairement, je pense que le 68e régiment de la Valbonne aurait de quoi bouffer pendant 3 semaines.
Un énorme merci à eux, et merci pour les biscuits pour la route.
Enfin, mon collègue tient absolument à m’ouvrir la route jusqu’à l’autoroute… Vu le brouillard très tenace du matin.

Donc oui, encore une fois, départ sous le brouillard.
Mais pour une fois, après Porto, il s’estompe très vite.
C’est donc une nouvelle fois que je rejoins Aveiro et la Costa Nova pour enfin voir l’océan. Que c’est beauuuuu.

IMG00004

C’est une maison bleue, adossée à la col… ah ben non

Au lieu de prendre l’autoroute encore, je préfère longer pendant quelques km la côte.
Auparavant, je file chez Decathlon acheter deux trois trucs, et on me rend la monnaie sur 50 € avec des pièces de 50 centimes, 1 et 2 €. J’avais l’impression de dévaliser une banque…
Et quand il a fallu payer le plein du jour, j’ai fait exploser de rire la caissière en me pointant avec toutes mes pièces.
Avec mes petites pièces j’avais l’air d’un con, ma mère 🎶

IMG00008

J’ai toujours aimé le liquide

Mais finalement, la fatigue aidant, je prends tout de même l’autoroute pour rallier chacun de mes points de vue du jour.

IMG00013

Bon, pas cuici, hein, c’est la traversée du désert

Tout d’abord, je rejoins Figueira da Foz qui est, à ce qu’il paraît, l’endroit où viennent se reposer les étudiants de Coimbra.
Pour être tout à fait honnête, je n’ai pas trouvé grand-chose à voir, si ce n’est cet imposant viaduc.

IMG00016

Et cette architecture coloniale

Ensuite, direction Nazaré. Et là, ça a été la fameuse gifle quotidienne. Ce n’est que la deuxième fois que je vais à l’océan de ma vie. Quand on a été habitué qu’à la Méditerranée, de voir des vagues de 2m50 voir de 3m de haut t’arriver sur la gueule, ça te fait un petit peu réfléchir… Que c’est putain d’impressionnant, sans parler du fracas des vagues. J’adore ce son.

De plus, quand on voit Nazaré de haut, on se rend compte que 99 % des maisons sont blanches !

IMG00043

Et qu’est-ce que ça construit, Didju…

On continue avec de l’autoroute pour rejoindre cette fois-ci Peniche (qui n’est pas l’organe sexuel d’un portugais).
J’ai pu enfin faire la photo dont je rêvais : Leslie sur une falaise. Petite, certes, mais falaise quand même.

IMG00045

Faites pas chier, j’en suis fier!

Et puis arriver au port de Peniche avec le super-tanker, avouez que je ne voudrais pas me faire mener en bateau.

Pour rejoindre Sintra, je me paume complètement. Je me retrouve au fin fond du trou du cul du monde, mais je vois une autre facette du Portugal. Celui loin des villes, où on est encore resté 30 ans en arrière. J’y trouve très touchant.

 

IMG00056

Manque pas quelque chose au moulin là?

Cependant, je passe par Mafra et purée ce palais en plein milieu de la ville, et qui se voit à des bornes à la ronde, waw!

IMG00061

V’la le bousin quoi…

Ensuite, Sintra. Bah je n’en n’ai pas vu grand-chose, car il y avait trop de monde. J’ai juste mis la GoPro, pris quelques photos au belvédère et terminé.
Ce que je veux vraiment en ce moment, c’est du calme.
Non pas que ce n’est pas joli, bien au contraire, mais trop de monde tue le monde.

Mais ce n’est pas grave, sur ma route je passe devant le circuit d’Estoril. Et hop, un circuit de plus à ma liste !
J’en profite aussi pour me recueillir devant la petite stèle en l’honneur de Ayrton Senna.

IMG00075IMG00079

Puis je rejoins Cascais afin de planter la tente.

IMG00080.jpg

Non je n’ai tué personne en plantant ma tente

Mais ce n’est pas fini ! Je tiens absolument à aller à Cabo da Roca, le point le plus à l’ouest d’Europe continentale.
Bien m’en a pris d’y aller maintenant pour deux raisons :
– la première, le brouillard commenece à tomber. Je suis arrivé juste à temps pour vraiment profiter de la vue, de faire des photos…

– la seconde, ça a été la rencontre improbable avec un motard de Moscou. Le mec a 4 semaines de vacances, il vient de passer 3 semaines sur la route et taper 15,000 km. Depuis Moscou via la Géorgie, la Turquie, les Balkans, l’Italie jusqu’à Cabo da Roca. Et là, il lui reste 7 jours pour rallier Moscou… Badass.

IMG00094

Chapeau Alex.

Je rentre de nouveau au camping et je zieute la danse nuptiale des néo–adultes chassant la donzelle.

Tant que vous ne fassiez pas de bruit…

2 réflexions sur “ES7 : Paços de Ferreira (P) – Cascais (P)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s