ES7 : Cannobio (I) – Pont-d’Ain (F)

12 septembre 2015 : Cannobio (I) – Pont-d’Ain (F)
449km

471

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

Le dernier jour de l’Expé sonne. Rentrage dans ma grotte.

Départ de l’hôtel. Il a draché toute la nuit. Rien de tel pour se mettre en confiance que des centaines de mètres sur des pavés glissants après ce qui s’est passé la veille…
Heureusement, Leslie avait son box.
297

Je pars donc pour le Col du Simplon par les petites routes au-dessus de Cannobio. Dommage pour le temps, je n’ai pas pu voir le Lac Majeur…

Mais je serre de plus en plus les fesses, je ne trouve pas de station service. 345km avec une moyenne de 6L/100km et 23L de réservoir… je vous laisse faire le calcul…
300

Ouf à la frontière, il y a tout ce qu’il faut.
355

Et comme la veille, on continue dans le brouillard pour la montée du Simplon 😀
304

Puis d’un coup…


Petite pause après Brig pour souffler et commencer à se dire qu’on est sur la dernière ligne droite:
311

Les vignes valaisannes sont toutes proches
314

On aperçoit au loin la montée du col de la Forclaz pour rejoindre la France et Vallorcine.

Adieu la Suisse!
315

Et bonjour…
319

Vue sur le Glacier des Bossons
321

Puis j’attaque la très belle descente des Houches avec une M3 au cul. Ce fut…tonique!

Pause ensuite au Fayet pour me recueillir.
351

Puis j’enchaîne Megève et les gorg… ha bah non, encore fermées celles de l’Arly, bon ben faut passer par en haut pour rejoindrez Ugine. Avec une belle arsouille avec une Amazone que je n’ai osé dépasser :p
350

Arrivé à Ugine, je regarde en direction d’Annecy. Ouh que c’est noir… on va vite passer les affaires de pluie.
Puis coup de téléphone pour me dire que la mensue à Chambéry a été annulée… bon ben on va rentrer au plus vite alors.
Et ce fut une bonne chose…
325

Tour dans les Bauges et je redescends ensuite sur le Lac du Bourget
326

Puis la route habituelle, Col de la Lèbe, Hauteville, Col de la Berche… sous un drain monumental…

Et quand je vois ce panneau, je gueule dans le casque qu’on y est presque.
330

Au final, l’expé a duré…
346
Bilans :

Voyage lui-même:
– des pays et des paysages plein les yeux
– énorme coup de cœur pour la Slovénie et la Croatie (côtes comme terres intérieures). J’y retourne sans aucuns problèmes! La côte dalmate c’est juste :love: mais il faut y faire en septembre, beaucoup moins de monde
– un peu déçu de la Hongrie, mais j’entends beaucoup de bien de Budapest. A voir un jour.
– la Bosnie qui mérite d’être visitée plus précisément. J’avais un RB plus long de prévu pour aller jusqu’à Sarajevo, ce qui m’aurait fait rajouter une ou deux journées, mais avec le boulot, pas possible.
– les Alpes c’est toujours aussi :love:
– partout où je suis allé, on y mange bien et on y boit de bonnes bières :ivre:
– des hôtels allant de l’exceptionnel (Portoroz, Karlovac et Lienz) au nul (Cannobio)

Personnel:
– des rencontres ponctuelles super sympa à discuter de tout et n’importe quoi; étant de nature introverti, je me suis surpris à aller vers les gens de moi-même
– je me suis rendu compte du capital sympathie que l’on peut avoir en faisant des efforts de parler les langues des pays (je m’étais préparé un petit lexique avant de partir) et de l’importance de parler anglais. Ça aide énormément!
– je prends de plus en plus plaisir d’aller à l’étranger, me sens plus à l’aise qu’en France à force 😡
– il faut que j’apprenne à gérer mon stress dans les situations critiques
– physiquement, hormis une douleur à l’épaule due à la chute, j’étais encore très frais après 4,600km en 8 jours. Cependant, j’ai savouré mes deux jours de repos après Expé avant de retourner bosser
– et le soutien que j’ai eu le soir après ma journée du 11 septembre m’a fait un sacré bien. Merci encore à celles et ceux qui ont écrit une bafouille de réconfort, ça a fait passer la pilule vrai mieux.

Moto:
– la redécouverte du GTR monté en PR4GT. Juste monstrueux ces pneus, sur TOUS les revêtements, même la légère couche de neige 😆 bon par contre, avec la montagne, ils ont pris cher… là j’en suis à 6500km avec et il me reste 1mm avant le témoin à l’arrière…
– le GTR est plus confortable sur le long cours que l’Explorer, mais nécessite de lui tirer plus sur la tronche car le couple en bas est moins présent
– elle consomme moins : si j’ôte la balade au Ventoux, j’ai tourné à… 5,28L/100km! Pas mal pour une bécane de 160ch et presque 430kg avec le pilote. Et j’ai fait de l’autoroute et beaucoup de montagne. Au total, je suis tombé à 5,43L/100km.
– reprendre confiance sur les épingles à droite en montée. Je me rends compte du gabarit imposant du GTR, et ce n’est pas de la tarte.

En une locution latine : Citius, Altius, Fortius!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s