ES1-2-3 : Pont-d’Ain (F) – Saintes-Maries-de-la-Mer (F) – Roses (E) – Pont-d’Ain (F)

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

Depuis quelques temps me trottait dans la tête de partir dans le Sudeuh au grand galop. Rapidement, et à la vue des événements dans ma vie personnelle, ce besoin de repartir à l’aventure était nécessaire.

En deux coups de cuillère à pot, me voilà à planifier 4 jours de détente pour la dernière grande balade de 2016.

Purée, si j’avais su…

 

13 octobre 2016 : Pont-d’Ain (F) – Saintes-Maries-de-la-Mer (F)
361km

Je vais rapidement passer sur cette journée inintéressante au possible. Déjà, au boulot, ça a été la cata, je n’attendais que 15h pour pouvoir me barrer d’ici.

J’arrive même à tout plier pour 14h30, départ effectif de Pont-d’Ain à 15h.

davGPS prêt, moto prête…

btyPilote (presque) prêt

Merdeo-France annonce une petite accalmie pendant mon voyage. Oui, je suis le seul abruti à partir en roadtrip le weekend d’un épisode cévenol. Et pas le petit, celui qui te fait classer un département en rouge…

Pour rejoindre les Saintes-Maries-de-la-Mer, ça va très vite.
C’est autoroute tout du long, jusqu’à AVignon.
Donc A42, puis A46, puis A7 et un bout de l’A9.
A très vite.

Je ne fais qu’une seule pause un peu avant Valence pour prévenir de là où j’en suis.

bdrA ce moment, j’ai encore le sourire…

Arrivé à Avignon, je bifurque en direction de Arles via la Nationale.
Et là, la samba commence.
Les orages se font plus violents, le vent idem, ça devient assez sympa à rouler. Ça me rappelle bigrement ma journée en Slovaquie…

19h00, je suis à l’hôtel. Ça va, je ne suis pas encore trop trempé, mais le bain est nécessaire. Ma pote Joyce doit venir me chercher vers 20h00 pour souper ensemble (enfin quand on arrive à se joindre modulo le réseau GSM, merci la réception!).

On constate que la Méditerranée est vraiment haute et le vent est fort.

davOui, l’eau est à ras du bord…

La soirée est excellente, on passe de bons moments encore à bien rire. J’avais clairement besoin de ces instants de détente, merci miss.

23h30, direction dodo, mais je ne sens pas la journée qui se pointe… un pré-sentiment comme ça…

 

14 octobre 2016 : Saintes-Maries-de-la-Mer (F) – Roses (E)
336km

Déjà, j’ai dû me réveiller dans la nuit tellement ça tombait fort.
La moto était parquée sur un sol meuble (malgré le couvercle de confiture!), j’ai dû la bouger pour la faire reposer sur la margelle de la chambre à 2h30 du matin.

Le WiFi et la data se sont écroulées, je suis au milieu de la Camargue seul au monde; olé comme on dit pour les corridas du coin.

Au petit matin, il y a une bonne accalmie (qui nettoie tout en Corse).

panorama_img7471_resultat

Petit-déjeuner orgiaque, je file me balader dans le coin pour prendre quelques clichés.

10h30, je décide à décoller. Débouer plutôt…

Par chance, j’ai peu consommé hier et je suis loin d’être en réserve. Cependant, les conditions météos sont loin de s’améliorer…

Plein d’essence fait à Aigues-Mortes, les gants sont déjà plein aussi… putain, cette journée promet. Et je n’ai pas encore passé le pire de l’épisode!

Plus j’avance vers Montpellier, plus ça s’améliore. J’arrive même à avoir un coin de ciel bleu!

_img7505_resultat

Pour échapper au pire, je décide de reprendre l’A9 jusqu’à minimum Narbonne. A la base, je devais longer la côte, mais vu l’hallali qui se prépare, on va être sage…

Sorti de l’autoroute, je décide de faire un tour dans Narbonne. Et c’est une sacrée (soirée) surprise qui m’y attend! Se balader le long des quais, avec quasiment personne, que c’est agréable. Une légère brise me flatte les gants pour qu’ils sèchent. Y vois-je la fin du tunnel?

Je file voir la cathédrale Saint-Just-et-Saint-Pasteur, qu’on ne peut pas louper même depuis l’autoroute.

_img7523hdr_resultat

Une fois bien marché, je prends la direction de la côte via le Pays Cathare (qui ne se situe pas dans le Bas-Rhein).

panorama_img7547hdr_resultatpanorama_img7558_resultat

Et file à Port-Leucate.

_img7568_resultat

A ce moment, je me dis, ça y est, c’est grand beau, c’est grand bleu, ça va vraiment le faire pour la suite de l’Expé!

Je longe les étangs où y voit bon nombre de personnes pratiquer le kitesurf ou la planche à voile.

Près du Barcarès, je prends quelques minutes pour contempler la mer déchaînée. Jamais je n’avais vu la Méditerranée aussi démontée. Bon, oui, je n’ai jamais été à l’océan, et qu’oncques y vivent pas loin me diront que c’est que tchi.

Je me pose 5 minutes au McMachin du coin. A peine le temps de manger, que ça retombe de plus belle. Et là, ça ne va pas s’arrêter jusqu’à mon étape. Jacouille, vous auriez pu vous taire, maraud!

Je stoppe pour faire un clin d’oeil à des amis de longue date que j’ai rencontrés à ces deux campings au millénaire précédent.

Et la météo ne s’améliore vraiment pas. C’est de pire en pire.
Les gants? Bah, je fais une croix dessus, ils sont remplis de flotte. Heureusement que je suis parti avec deux paires, comme ça, demain, je serai au sec!
Je me faisais une joie de rouler sur la paradisiaque Côte Vermeille, ça va être un enfer.

Pause à Collioure:

Puis le long de cette très belle route:

Je continue en direction de Cerbère:

_img7628hdr_resultat

Et enfin passe la frontière espagnole. Allez, une fois le relief passé, ça devrait le faire, non?

_img7632_resultat

Ben non, rien ne s’arrange. C’est le bordel, je n’y vois rien et fait part de mes états d’âme à Râ. Mais vu la météo, je pense que mon message n’a pas dû accuser réception…

_img7642_resultat

Je file à Cadaquès pour aller dans la ville de Dali. Da, c’est joli, mais laissez-moi sécher! Laissez-moi sécher en liberté, tout l’été… vous avez la chanson en tête maintenant, c’est bien fait.

La route est dans un état lamentable, je fais demi-tour n’importe comment, je m’énerve contre le GPS…
Allez, on file à Roses pour choper l’hôtel, j’en ai marre.
C’est une catastrophe, rien ne va. C’est loin d’être une histoire à l’eau de rose ma journée…

Déjà, je n’ai pas trouvé la rue de l’hôtel. Ensuite, ledit hôtel est à même la rue et le parking est loin. Je suis trempé, en mode limace.
Je rêve d’une douche chaude et de faire sécher les affaires. Comme à Qui Veut Gagner des Millions, je n’aurai comme joker que le 50/50. A vous de deviner à quoi j’aurai droit uniquement.
Avec mon espagnol des plus basiques, pour me faire comprendre… je me sentais vraiment nul.
No inglés y no francés se hablan a la recepcion. Que lastima…

tumblr_nhcwnishyw1sotuj5o1_400

Repas à même l’hôtel pas terrible, je file me coucher à 20h30 tellement j’en ai plein le schtroumpf.

 

15 octobre 2016 : Roses (E) – Bourg-en-Bresse (F)
604km

[avertissement]
Pas de photos sur cette journée, il n’y aura que du texte.
[/avertissement]

Nuit de merde. Avec toute cette pluie, malgré le tour de cou et toutes les protections, j’ai chopé la crève. Elle va être drôle cette journée!
Je me réveille avec le nez pris, un pur mal de gorge et la voix digne d’un jouissement de Garou.

Ensuite, mon MacBook ne démarre plus du tout, ni même ne recharge. C’est, après coup, ce qui me fait le plus chier.

Petit-déjeuner avalé, je vais récupérer la moto.

Tiens, le voyant d’huile est allumé.
Tiens, le voyant du neutral est allumé.
Tiens, le contact n’est pas mis.
Tiens, ça sent la merde.
Tiens, voilà du boudin.

Et là, mes amis, je mets le contact. A côté, la fête des Lumières de Lyon, c’est peanuts.

Dans l’ordre:
– les deux voyants toujours allumés (bon ça, logique quand la moto a le moteur arrêté mais contact mis)
– erreur du KTRC (antipatinage)
– erreur du K-ACT ABS (antiblocage de roues et freinage couplé)
– erreur du transpondeur
– erreur d’injection
– erreur 404 (non, ça non…)

Je note tous les codes défauts et regarde le manuel d’atelier: erreur de communication entre les boîtiers.

J’arrive quand même à démarrer, mais je n’ai plus d’ABS.
Tenté un freinage de trappeur et zob la mouche. Va falloir faire gaffe.

Après avoir fait le plein, je file au petit garage du coin pour essayer quelques manipulations (débrancher/rebrancher la batterie, nettoyer des capteurs ABS…). Que tchi. Bon, plus qu’à filer chez Kawasaki à Perpignan 😦

Direction l’autoroute où je passe à côté de la Jonquera (hum…) puis direction Perpignan.

Nickel, ils me prennent la moto de suite pour analyser les soucis mais n’y peuvent rien… il faudrait tout démonter pour analyse et n’ont pas le temps de faire tout ça. Ca sent la moto qui a pris l’eau de toute part selon eux…
Je peux quand même rentrer à Bourg-en-Bresse. C’est le seul point positif!

1cvtxyTrololo

Tant pis, l’Expé est terminée. Je laisse tomber l’idée de voir le couple d’amis.
Je laisse aussi tomber tout ce que je voulais voir (Lac du Salagou, Laguiole, Viaducs de Millau et de Garabit…).

J’avertis le Zaurel que je ne pourrai pas venir au final et que je rentre direct dans l’Ain.
On est tous fort déçus, on se faisait tous une joie de se retrouver après quelques années et partager nos expériences. Ce sera pour une prochaine fois…

J’enquille donc l’autoroute A9.
Arrivé au péage de Montpellier, je cale. Purée, pas moyen de redémarrer la moto! Après 4-5 tentatives, ouf, c’est tout bon.
L’Expé se transforme petit à petit en odyssée. Ô mer-de…
Cependant, les odeurs du sud, le soleil revenu et le peu de monde sur la route, couplé à la musique dans le casque permettent de rendre ce retour bien moins triste.

A Nîmes, je fais le plein d’essence. Théoriquement, je devrai tenir jusqu’à Bourg.
Putain, la moto ne redémarre pas. Tout part en couille de plus en plus!

Au bout de la 7ème fois, alors que j’étais prêt à appeler l’assistance (encore une fois… sur autoroute, ça aurait été une grande première), miracle, BROOOOOOOOOO!

On ne réfléchit pas, c’est Nîmes – Bourg-en-Bresse sans m’arrêter. 310km, 3h30 de route non stop en passant par Valence, Vienne et Lyon. Olé.

Arrivé à Péronnas, à côté de Bourg-en-Bresse, je vois un car wash.
Histoire de l’apporter un peu moins sale, je passe un coup de jet. N’étant qu’à 1km de chez R-Bike et pouvant profiter d’une descente, au pire, ce sera démarrée à l’arrache. Si jamais.

Et là…

Plus aucun code défaut qui apparaît. Tout refonctionne!
J’insulte Leslie de tous les noms.
Cependant, je n’ai toujours pas d’ABS…

Arrivé chez R-Bike, j’appelle mon père pour qu’il vienne me chercher.
Leslie est laissée ici. J’en profite pour faire les papiers pour le full-power légal et faire la révision des 72,000km en même temps que l’analyse des soucis.

Expé achevée en bagnole, comme celle du NordKapp. C’est une très grosse déception… le Mac est mort avec mes travaux photos, le GPS est perdu, la moto est estropiée et je suis malade. Quelle fin d’année en fanfare…

2 réflexions sur “ES1-2-3 : Pont-d’Ain (F) – Saintes-Maries-de-la-Mer (F) – Roses (E) – Pont-d’Ain (F)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s