ES19 : Getafe (E) – Bedous

7 août 2019 : Getafe (E) – Bedous
630km
« Qui fait le viaduc cette année? »

07 août

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

Tu sais quand tu vas passer une journée difficile et chiante quand tu passes déjà une nuit du même moule.
J’ai fait de ces putains de rêves mon con, un truc de fou…

Ceci dit, ça m’arrange. Je peux tout empaqueter dès 6h30 du matin.
Sauf quand le parking souterrain ne détecte pas les motos. Dans une pente à 15-20 %.
La journée commence fort…

Après demain on est ressorti, direction le café du coin pour prendre le petit-déjeuner. Je n’avais toujours pas mangé de churros au petit-déjeuner, chose faite.

IMG00001

Zici

Pour s’extirper de Madrid, je crois que je bénis le GPS.
Sans lui, je pense que j’y serai encore.
Nous voici en direction du Cuenca Alta Manzanares Regional Park, où, inlassablement, ça grimpe. Fort.
jusqu’à quasiment 1900 m d’altitude au Puerto de la Navacerrada.
Ça remet en jambe !

IMG00006

Il gueule dans la vallée ou il fait signe qu’il a soif?

Puis, dans la descente, je m’arrête faire une pause à Real Sitio de San Ildefonso, et notamment voir son château. C’est l’une des résidences d’été du monarque d’Espagne.

IMG00011

Ouais, bof, on a connu mieux comme résidence secondaire

Mais nous ne sommes pas loin de Ségovie. Et qui dit Ségovie, dit surtout son superbe aqueduc.
Vraiment, j’ai été impressionné, car tout tourne autour de cet aqueduc.

IMG00026

Comme ce rond-point

Vu qu’on parle d’aqueduc, avant, je suis allé voir un barrage que l’on avait conseillé aussi. Et honnêtement, la vue, bof…

IMG00016

IMG00020

J’ai tenté de faire rentrer Leslie dans l’arêne… l’a pas voulu…

Et là, c’est le drame.
Nous attaquons une partie terriblement chiante en Castille et Léon, près de 300 km de ligne droite pour rejoindre le Désert des Bardenas via Soria.
Dans le genre purge, je crois que l’on ne fait pas mieux.
Des champs, des lignes droites, des champs, des lignes droites, tout se suit…

IMG00036

Desperados

À tel point que j’ai failli m’endormir.

IMG00032

Et quasiment personne dans l’autre sens… quel ennui…

La seule chose qui m’a épaté sur cette portion, ça a été le village de San Esteban de Gormaz.
Une partie du village est construit à même la roche, le long du Duero.

IMG00042

Avec deux virages pour récupérer le pont, woohoo

Arrivé à Tudela, trop c’est trop.
Je m’arrête un bon moment (chez Aldi, bouuuuh, j’ai failli à trouver un Lidl) histoire de reprendre mes esprits, avant d’attaquer le Désert des Bardenas.

J’ai bien fait, car mon esprit a été mis à rude épreuve.
Pourquoi ?
Tout simplement, c’est putain de beau les Bardenas…
Mate, juste après.

J’ai profité que j’étais un petit peu en avance pour aller rouler une ou deux pistes.
Quel silence, quelle beauté !
Il est vrai que, dans l’imagerie populaire, quand on parle de désert, on pense tout de suite désert de sable. Point ici, c’est un désert de cailloux principalement !

C’est véritablement le cœur lourd que je quitte quand même ce coin. ben oui, c’est le dernier truc que je voulais véritablement voir en Espagne.

IMG00070

Et c’est toujours aussi droit…

Mais au final, ça sera l’avant-dernier.
Pourquoi ?
Allons voir du côté de Sos de los Reyes, classer parmi les beaux villages espagnols. Clairement, ça mérite un très joli détour; ses rues pavées, ses bâtiments en pierre, et ce village domine toute une plaine.

IMG00082

Château-Châlon a dû souci à se faire

Juste avant ça, il y a aussi un col, celui de Sos, plus qu’intéressant. Et que j’ai gravi en compagnie de Rafael et sa femme sur leur RT.
Ils sont originaires de Jerez de la Frontera, et se font un trip à travers l’Espagne.
Nos deux motos cumulées, on avoisine les 275000 km.

IMG00079

Comme quoi, les routières, c’est bon pour abattre du kil’

Vu l’avance que j’ai, j’hésite à agrandir le road-book pour aller faire le col de Roncevaux.
Au final, on va opter pour la solution B, c’est-à-dire attaquer le road-book du lendemain.
Bien m’en a pris, car passer par l’Embalse de Yesa est un véritable moment de joie.
Cette eau turquoise claire, maman 😍

IMG00086

Aussi troublé que l’eau

Puis, nous attaquons la vallée de Roncal. Là aussi, mesdames et messieurs, amateur de beaux paysages, vous allez être servis.
Ces villages de Navarre ont un charme fou.
Et que dire de la montée vers le col de la Pierre-Saint-Martin… Un véritable défouloir.

IMG00095

On doit gravir la montagne devant… enfin au bout de 500 kilomètres de droit

Mais aussi, ça signale le retour en France… Sniff!

IMG00101

Ouais, la route fait un 270° juste avant la frontière

IMG00105

Adios!

Mais aussi le retour de mon grand pote, le brouillard.

IMG00107

Ca nous avait tellement manqué…

La descente dudit col est juste folklorique. J’ai failli faire un face à face avec un abruti qui double en pleine épingle, me suis pris le chou avec un père de famille qui laissait ses gosses toucher Leslie (et il ose m’engueuler en plus!!!)… Bref, bienvenue en France. Le français ne m’avait pas manqué, croyez-moi…

Le GPS me paume, et je fais un joli détour par le col d’Ichère.

IMG00111

Dans la vallée, yohooo, de… ah ben non.

Me voici dans les Pyrénées-Atlantiques, dans un camping tout ce qu’il y a de plus simple. Auprès d’une rivière, dans une vallée, entouré de montagnes.

IMG00112

Et avec des emmerdeurs…

Demain va être très fat…

Au final, certes la journée a été difficile, mais pas si chiante que ça…

Le pied.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s