ES4 : Menton – Mollans-sur-Ouvèze

5 septembre 2018 : Menton – Mollans-sur-Ouvèze
423km
« Reprends un Verdon! »

04-09-2018

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

_IMG6218.jpg

Parce que, quand même, il faut bien montrer du menton la vieille ville sus-nommée.

Si je dis que l’on a hâte de rentrer, c’est que nous mentons.

giphy

Voilà, voilà…

On n’a pas passé les 50 mots dans cet article que déjà il y a trois jeux de mots sur les endroits de la journée. Je vends (déjà) tout.

Et de 4.

Bref, vous l’aurez compris, on ne va pas chômer encore pour notre 4ème journée d’Expé.

Comme je suis le ptit gars de la Marine, lors du petit-déjeuner, je me sacrifie et ramène du singe pour la route. On commence sérieusement à maîtriser le sujet!

On décolle sur les coups de 8h30 et on affronte la circulation de Menton.

Par rapport à la veille, rien n’a changé. C’est toujours

Autant

Le

Bordel.

On s’extirpe de là en reprenant la route par laquelle nous sommes venus la veille, la D2566, sauf que je décide d’emprunter les petites routes à la con en passant par le Col de Castillon.

Dont on ne trouvera jamais le panneau de col. C’était bien la peine de se casser le cul à se taper une telle route de brun pour des clopinettes. #MarrelFacts

Sospel atteint, on longe de nouveau la Bévéra comme la veille mais nous reprenons encore une fois les petits chemins. Et dans cette partie des Alpes-Maritimes, crois-moi, ça fait concurrence aux routes des maquis de l’Ain…

Et des épingles, il y en a un sacré paquet quand on attaque le Col Saint-Jean dont… on ne trouvera jamais le panneau de col.

2m0gd0

Ça faisait longtemps qu’il n’y avait pas eu un meme.

A ce rythme, c’est plutôt Saint-Antoine de Padoue que l’on devrait prier que feu Saint-Jean.

Bon, on ne va pas se plaindre, il fait beau, ça pourrait être le déluge.
En parlant de ça, on ne va pas tarder à bien s’amuser non loin d’un col que j’avais repéré sur Dangerous Roads.

Et franchement, on en a pour notre pognon.

IMG_20180905_091938

Le Col de Braus, il est au poil.

Je m’amuse à capturer Marine depuis le sommet du col dans les épingles.
Même au 250mm ça fait short.

_IMG6242

Coucouuuuuu XD

J’essaie de rattraper Marine dans la descente puis, arrivé à L’Escarène, plus de Marine. Branle-bas de combat, armé de mon téléphone, je passe un coup de bigo.
Ah bah il fallait tourner à droite, elle a pris l’autre droite.

Et pourtant, on a les Scala itou itou.
On arrive à se planter…

Direction le charmant village de Lucéram que j’avais visité il y a 8 ans

_IMG6251.JPG

De loin, les inscriptions ont été lus. Et rame un peu pour les voir…

et on continue sur les routes bien pourries de l’arrière-pays Niçois. Là, clairement, il n’y a rien à voir, on traverse forêts, carrières, routes étroites en priant de ne pas rencontrer le moindre camtard…

_IMG6254.jpg

On n’espère pas la prendre…

Ouf, Lantosque atteint, la M2565 est bien plus roulante pour rejoindre Duranus (normal après 3 jours 1/2 sur les selles) puis Bonson pour récupérer la D6202. Je voulais passer par la Madone d’Utelle qu’une connaissance m’avait conseillé de voir. Ça va être short en temps et le reste de la journée est copieux.

Et en plus, pour une fois, ce n’est pas moi qui suis en rade d’essence, c’est Marine! Nananèreeeeeuh.

IMG_20180905_105310.jpg

Oui, dans le casque, je me fous d’elle. Merde, nos Scala sont en route…

On va se refaire la grande ligne droite qui longe le Var et à Puget-Théniers, c’est pause essence pour tout le monde. Ça va, il en restait encore pas mal dans le réservoir, 2L :p on aurait presque pu tirer jusqu’à Lyon.

Oui, j’exagère, mais en PACA, ils exagèrent tous un ch’tit peu, non?

Bref, pause essence, boisson car ça cogne sévère. Puis nous repassons devant Entrevaux, ça doit vous rappeler quelque chose, non?

_IMG6259.JPG

Dîtes oui svp dans les commentaires…

Mais pour Marine, l’essence n’est rien à comparer de ce qui arrive à la vue du Lac de Castillon.

IMG_20180905_124528

C’est moche cette eau turquoise…

Ouais un truc encore plus moche que l’eau car elle est en train de paumer son Scala!

Heureusement qu’il y a Papy, Papyyyyy!

Ben oui, je me trimballe toujours avec des outils et de quoi rafistoler (ça a servi déjà…) et ça a servi de nouveau. Merci le scotch US!

Et que dire de la route pour rejoindre Castellane, cette nationale N202 le long du lac, hummmmmm, ça a permis de vérifier que le Scala tient bon :p

_IMG6260.jpg

En respectant le timing, on devrait arriver à toutes aures…

Castellane (où la miss va demander sa future affectation vu à quoi ressemble la caserne :p) et ses belles bâtisses typiques du sud passées,

20180905_130155A

On dirait le sud…

on prend la direction de la D71 des Gorges du Verdon, côté département du Var.

20180905_131452A.jpg

A gauche, à droite…

Là aussi, route pourrave, et paysages…

IMG_20180905_133839

Tout aussi pourraves?

_IMG6274.JPG

Leslie : « Oui, le paysage est pourrave, regarde-moi Papy. »

Et il faut aussi avouer que quand on dit routes pourraves, c’est de ce métal…

20180905_134627A.jpg

« Que » 21km… petits joueurs…

On s’en met encore plein les mirettes au Balcon de la Mescla, bien que le canyon soit bien vide. On continue tant bien que mal derrière des bus sur cette route bien étroite, et, plein le fion, on refait une pause.

IMG_20180905_141221

Une pause de légende avec nos amis Belges.

IMG_20180905_141237

On distingue d’ici les céistes 😀

Pourquoi de légende? Tout simplement nos belges sont d’énormes routards avec leur Gold et remorque.

20180905_140901A

A côté, on est des petits joueurs… surtout Marine :p

Souvenirs de voyages plus tard, on photographie au maximum le Cirque de Vaumale et on prend la direction du Lac de Sainte-Croix.

Là, bien que l’on soit en septembre et que les cours ont repris, on est quand même le mercredi, donc jour des gamins.
Et donc, jour d’affluence.

20180905_143919A.jpg

Pire que le Périf’, j’te jure…

On s’en va donc vite en direction Moustiers-Sainte-Marie que nous verrons de loin aussi car les parkings étaient blindés.

Là, je me plante de route car je voulais prendre le Plateau de Valensole. Bon, on n’est pas forcément à la bonne période pour trouver les champs de lavande, donc en soi, ce n’est pas dramatique.

Ce qui est bien plus dramatique, c’est de se retrouver sur de longues lignes droites, et surtout que je me refasse piquer par une guêpe… décidément…

IMG_20180905_150619

On ne va pas en faire un plat de cette piqûre…

On traverse Forcalquier et on arrive tout de même à avoir des odeurs de lavande hummmmm. Dommage qu’elles soient déjà coupées, on aurait aimé en récupérer un peu pour y mettre dans les vestes et les armoires :p

Mais on commence à accuser le coup avec Marine.
Une grosse pause d’une heure est nécessaire et nous trouvons le lac de retenue de la Laye. Bon, bien que la route soit une route à kéké du coin, le calme du lac est plus que bienvenu.

IMG_20180905_155845

Histoire d’avoir la pêche.

Mais nous sommes aussi excités qu’une mite chez Saint-Maclou, évidemment. Au loin, on distingue le Mont Chauve, le Géant de Provence. Oui, le Mont Ventoux se voit à une cinquantaine de kilomètres à la ronde!

_IMG6299.JPG

« Objectif Lune! »

 

On refuel à Sault avant de faire les sots et de faire le dernier grand saut. Car la montée du Ventoux depuis ce côté, je commence à bien le connaître…

La route est en excellent état, je prends aussi le temps d’admirer les points de vue sur la Provence et laisse partir Marine s’amuser.

_IMG6303.jpg

Allez Pétrolette, on se bouuuuge!

Mais dès que la pause bucolique est finie,

_IMG6310.JPG

Où on admire les beautés de la nature…

on attaque la pause tonique. Quelques cyclistes et autres Harleyistes se souviendront de quelques intérieurs, propres, d’effectués…

Je ramarre Marine un peu après Chalet-Reynard, et on finit la montée du Ventoux avec le soleil en pleine poire, quel moment! De plus, pas de vent, toute cette rocaille qui nous entoure, ça ajoute un côté épique et mémorable à cette belle grimpette.

Le pompon, c’est qu’il n’y a personne quasiment au sommet. On l’a entièrement pour nous! Et c’est parti pour un gros shooting!

_IMG6316.JPG

Comme d’hab, c’est d’une puanteur…

_IMG6319.JPG

Leslie :  « C’est plutôt aux bonnes femmes que tu devrais décrocher la Lune, pas à moi, imbécile… »

IMG_20180905_174738

Le dernier Grand Col franchi pour Pétrolette!

On attaque la descente pour rejoindre notre gîte et on peut immortaliser encore la station-météo et l’observatoire du Mont Ventoux.

 

_IMG6326.JPG

Sébastien Loeb n’a qu’à bien se tenir, on arrive!

20180905_175729A

A la revoyure!

Nous arrivons à Malaucène puis nous rejoignons le département de la Drôme et Mollans-sur-Ouvèze à l’entrée des Baronnies. Je retrouve avec joie ce coin de la région Rhône-Alpes qui, au mois de mai, m’avait laissé de bons souvenirs. Mais pas de photos…

J’aime me faire du mal.

20180905_182215A.jpg

Mieux hein quand il y en a des photos?

Il est 18h30, nous arrivons dans le village. L’arrivée au gîte aussi est folklorique car :
– on se bouffe le sens interdit de la rue complète
– on ne trouve pas facilement ledit gîte
– le parking est en terre
– la tenancière s’est cassée la gueule dans la journée et souffre le martyr
– on nous reloge car le logement prévu a eu un souci
– il faut préparer le nouveau relogement en urgence

A part ça, tout va bien!

Non décidément non, avec moi, on ne s’ennuie jamais, n’est-ce pas Marine?

On se balade ensuite dans le village pour trouver à manger sur les conseils des hôtes. Les deux restaurants qu’ils nous conseillent… sont fermés!

On se rabat donc sur le seul estancot d’ouvert, à savoir le bar du village. Où, à notre avis, tous les bois-sans-soif des alentours se sont donnés RDV. Ça n’inspire pas confiance.

Mais comme souvent, les apparences sont trompeuses, nous sommes accueillis comme des rois par la patronne qui se met en 4 pour nous, en chanson et nous prépare un curry de poulet du tonnerre.

D’ailleurs, on appellera la patronne Marie, la reine du Curry.

tenor

Dehors…

Nous rentrons fourbus, demain, c’est la dernière étape. Mais vu ce qui est annoncé, il y a des chances pour que les plans initiaux soient changés.

Vous le saurez dans le prochain épisode…

Prochain arrêt : E.T, téléphone, maison!

6 réflexions sur “ES4 : Menton – Mollans-sur-Ouvèze

  1. KawaNwââr dit :

    Ah ben zut… si jeussu-jauru… bien demandé une photo souvenirs-souvenirs de vous deux en terrasse du Bouchon à Bauduens ! Quoiqu’apparemment, vous avez tiré direct sur Moustiers…
    Belle étape encore une fwa !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s