Break 2 : Bucarest (RO)

28 juillet 2017 : Bucarest (RO)
0km… mais 20 facile à pinces
« Nicolae et Pimprenelle. »

RB 28-07-2017.JPG

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

Décidément, il ne fait pas bon vieillir.
Hé oui, passé les 30 ans, on n’arrive plus à tenir le rythme (of the night, oh yeah!).
Deux jours de roulage, pause.

Nan, je déconne.

C’était prévu.

La suite, on va faire ça d’une traite (de vache).
En parlant de vache, tiens, c’est la météo au réveil.
Il pleut comme…
Vous avez compris.

Je ne vais ptet pas me plaindre, vu que j’ai (presque) eu beau temps jusqu’à présent.
16 jours sans me prendre une radée, je crois que c’est exceptionnel.
A noter dans les annales.
Et forcément, bien entendu, par le grand truchement des événements, je n’ai rien prévu pour une balade sous la pluie.
Leslie restera au chaud et bien humide (j’espère que vous ne prenez pas l’article en plein vol parce que là…) et votre serviteur ira dehors et sera tout aussi humide.

Bon, le petit-déjeuner est avalé sauf que ça me fait faire du sport.  La salle est situé à 100m du buffet. Pratique quand ton assiette est remplie ras-la-gueule de charcuterie et de céréales, et que ton thé est brûlant.

Aucun challenge sinon.

Je pars à 8h de l’hôtel et fais un tour dans le Parc. J’espère en faire le tour en rentrant, car il me plaît énormément. Je retrouve l’ambiance du Parc de la Tête d’Or de Lyon.

_IMG4455Le lac Herăstrău et la Casa Presei Libere

_IMG4459A méditer, non?

Sauf que le Parc est vraiment excentré par rapport aux transports en commun, et notamment le métro. Il faut compter environ 30 minutes.
M’enfin, vu ce que je vais m’enfiler en marche, je ne suis plus à ça près.

Leslie : « Et ça te fera perdre du poids, tu te laisses aller avec l’âge coco! »

Je passe via le Quartier Français. Là, on est, je pense, dans l’un des quartiers les plus riches de Bucarest. Chaque résidence a son service d’ordre, avec miradors et tout.

_IMG4462Quartier français sous haute sécurité, mais qui Persépolis.

Enfin arrivé à la station Aurel Vlaicu (chépokicé), je me mets en quête d’un billet.

Sauf que, forcément, j’ai fait mon touriste de base.
Je demande à la guichetière un ticket. Sauf que ce n’est pas possible.
Warum?
On ne vend pas de tickets de métro.
Ah merde.
Ici, ce ne sont que des tickets de bus. Ils sont différents.

Ok, compris.
Contrairement à nos réseaux français où les différents modes de transports sont, souvent, unifiés dans la même ville, ici à Bucarest non.
Ce sont deux opérateurs différents qui gèrent le réseau métro et le réseau bus.
Voilà… admettez que je me suis bien renseigné hein.

Le métro de Bucarest est composé de 4 lignes et ont des tronçons communs. C’est à dire, encore une fois, contrairement aux réseaux français, tu peux avoir plusieurs lignes sur la même infrastructure.

Oh bordel, déjà que se repérer, c’est une histoire (du père Castor), en plus faut regarder quel métro arrive.
Bien fait de partir tôt encore moi.

Puis bon, on ne va pas chicaner. 8 lei pour la journée, c’est limite cadeau (et non, je ne referai pas la blague pourrie d’Hélène Ségara), environ 2€.

Je m’arrête à l’arrêt Iznor (la queue) pour arriver devant, à mon sens (donc au nord), LE monument de Bucarest :

_IMG4467_IMG4471Vous vous rendez compte ainsi de la taille de la masure. 

Le Palatul Parlamentului, le grand délire de Nicolae et Elena Ceausescu.
Askip, à l’intérieur, c’est tout en marbre…
200m x 200m, à côté Versailles ou le Palais de Victor-Emmanuel à Rome, c’est la chambre de bonne.
Pour dire, l’autoportrait fait du superbe auteur est fait au 18mm et j’étais juste juste niveau cadrage.
Aujourd’hui, le palais regroupe les deux chambres du parlement roumain.
Et encore, je pense qu’ils ont du rab pour loger tout le monde.
Quand on parle de réduire les parlementaires en France…

De grands (dans tous les sens du terme) malades les Ceausescu.
Au moins, on sait où sont partis les soussous des plans quinquennaux.

Clairement, je m’attendais à du lourd, mais pas aussi lourd. Même MB ne l’est pas autant. C’est vous dire!

Au moment où je commence à faire mumuse avec les fontaines du Bulevard Unirii et le palais en toile de fond, ça se remet à dracher. Et allez, on remballe tout, on va se couvrir.
Toujours sortir couvert les enfants, c’est important, ne faites pas comme Papy, sinon vous allez attraper des maladies.

Et au bout du Boulevard (des Hits), se trouve la place Unirii. C’est bien dommage car les fontaines sont en rénovation…
La plupart des places principales de Bucarest sont de taille impressionnantes. Vous verrez plus tard si vous êtes motivés à me lire jusqu’au bout (n’est-ce pas David Charvet?).

_IMG4487_IMG4489Piața Unirii

Après avoir traversé la place, je me retrouve dans le Vieux Bucarest. Je trouve avec plaisir des rues pavées, moult restaurants, bars et une certaine quiétude.
J’ai la sensation d’arpenter les rues du Vieux Lyon, l’architecture des bâtiments, la structure des rues, tout me rappelle la capitale des Gaules.

Et on fait de belles découvertes!

On est presque à la maison 😀

Enfin, brasserie savoyarde… je ne sais pas si on fait de la bière au génépi quand même :p

Et ces églises en briques…

_IMG4550On se croirait dans le Nord, non? 😀

Direction ensuite la Banque Nationale, l’Université et là… j’ai un sentiment de malaise. Un flashback.

Je me revois à Vilnius.

Pour quelle raison? Soit vous êtes motivés, et vous cliquez sur le lien ci-dessus et trouvez ce qui m’a déplu dans la capitale lituanienne.

Soit vous êtes une  énorme loque et… je ne vous dis pas.

Un indice? Quand on veut mentionner une personne, on la…

Il y a autre chose qui « me choque » ici, c’est la cohabitation plus qu’hasardeuse entre le moderne et le classique. Autant à Malmö, ça se faisait très bien, autant à Bucarest, ça me dérange. Tout est emmêlé. C’est vraiment dommage.

_IMG4538Statue faisant face à l’université de Bucarest, sur la Piața Universității.

Chose par contre qui est très appréciable, ce sont les encarts sur les monuments écrits en roumain, anglais et… français! Hé oui, n’oubliez pas que le roumain est une langue latine et que la France jouit d’une très belle renommée ici. Les liens entre les deux pays sont très forts.

En remontant le Bulevardul Regina Elisabeta, je passe devant chez… Paul. J’entre sans hésiter et je vois le Saint-Graal : une baguette.
Ceux qui me connaissent savent mon grand amour pour le pain. Ici, c’est presque un produit de luxe (presque 2€ la baguette, ouch).  Pas grave, j’en ai trop envie et je me mange ma baguette comme un vulgaire paquet de chips en marchant ^^

Le bonheur tient à bien peu de choses…

Je continue mon vagabondage (graou) et arrive sur la Piaţa Revoluţiei.
Rien d’étonnant me direz-vous, mais j’ai pris une leçon d’histoire.

En fait, et je ne sais pas pourquoi, j’étais persuadé que le dernier discours du fou furieux Nicolae avait été fait depuis le Palais.
Mais non, il a été fait dans le bâtiment du Ministère de l’Intérieur.

_IMG4555Le fameux balcon du dernier discours de Nicolae Ceausescu.

Incroyable, là aussi, un encart explique tout. Vraiment intéressant.
Mais ce qui est encore plus fort, c’est le monument que vous voyez en-dessous en noir et blanc : le Mémorial de la Renaissance. Et on peut distinguer sur le monument du rouge, représentant le sang de ceux qui ont combattu pour la liberté en 1989. Placé juste en face du célèbre balcon, tout un symbole.

Et ce moment ne serait pas totalement WTF avec le défilé des ambulanciers! Le 28 juillet est la journée des ambulanciers roumains. Tous les piétons les saluent avec ferveur. Je vous laisse imaginer le concert de toutes les sirènes hurlantes (non, je ne parle pas de misstinguettes faisant des vocalises).

Un passage par l’

_IMG4571Ateneul Român

Désormais transformé en une salle de concert.

Puis je remonte la Calea Victoriei. C’est un peu les Champs-Elysées de Bucarest avec bon nombre de bâtisses comme l’Académie Roumaine, le Musée des Arts ou le Palatul Ştirbei, une architecture classique mais très bien entretenue. J’adore.

_IMG4583

_IMG4584C’est l’adresse de Logan! 😀

Et au bout de la Calea Victoriei se trouve… la Piaţa Victoriei. On prend les mêmes, et on recommence, une place gigantesque qu’avec des bagnoles… et tu fais ta prière, mets tes plus belles baskets et tape ton splendide sprint à la Bolt pour traverser!

_IMG4592Piaţa Victoriei avec le Muzeul Țăranului Român (Musée du Paysan Roumain).

On reprend un bout de métro, passe par la Piaţa Charles-de-Gaulle (étoile)  pour voir le dernier monument que mon petit guide (rouge) me conseille :

_IMG4594Arcul de Triumpf.

Ah bah voilà un bel Arc pas tutti rikiki, mais maousse costo et pas cradobouli.
Si vous avez la pub en tête, ne me remerciez pas.
Et ce qu’il y a de cool, c’est que la place de l’Arc est identique à celle de Paris, bordel inclus 😀 Seule différence, c’est qu’il n’y a pas de priorité à droite, il y a des feux.
Pas respectés.
Donc priorité à… celui qui a la plus grosse.
Et putain demain je dois passer par là…

Bref, cessons de tergiverser (ouais, je l’ai placé) et allons (enfants de la patrie) retrouver le cher Parc Herăstrău.
Oui, je l’aime ce parc car il est gigantesque et apporte cette bouffée d’air frais, vert et calme au tumulte de la capitale roumaine.
Cette phrase sera répétée sur d’autres supports par sa beauté.

Admirez plutôt.

Ca ne donne pas envie de faire la sieste, de faire des photos de mariage et de penser?

Voire même de faire mumuse avec des écureuils?

Ou de prendre une pose de couillon avachi en faisant mine de penser à la condition humaine dans la forêt?

_IMG4633Ben moi, si.

Sans compter de mater les belles ninettes passant par là.
Ben ouais, on ne se refait pas.
Et puis de toute façon, demain, je me barre :p

Sauf que pour rejoindre mon hôtel, il faut passer sur le pont ferroviaire pour traverser le lac. Expérience flippante et aucune interdiction n’était renseignée. Je peux te dire que tu fais fissa, papa.

Cette longue marche mérite une bonne récompense, non? Quoi qu’en dise Leslie.

sdrMiam!

La soirée sera passée à bouffer et ranger les affaires.

Je suis un peu déçu par Bucarest, le tour est assez vite fait. Je pense que plus de temps serait nécessaire pour visiter un ou deux musées.
Cependant, je reste encore aujourd’hui ébahi par ce Palatul Parlamentului et le Vieux Bucarest.

Mais la ville, ça me gonfle vite.
J’ai de nouveau besoin de la nature et surtout… de montagne.

Prochain arrêt : Negotin en Serbie est à venir!

4 réflexions sur “Break 2 : Bucarest (RO)

  1. Papy's father. dit :

    Beau rendu de Bucarest.
    Belles photos qui donnent envie une fois de plus.
    Ville chargée de ces évènements qui me ramènent à presque 30 ans en arrière (déjà !), je me rappelle avoir vu le discours de ce mégalo de Ceausescu en direct.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s