ES7 : Le Passage – Aydat

8 mai 2018 : Le Passage – Aydat 
412km
« Tulle l’a dans le cul… »

Capture

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

Rien que le titre de cet article est un calembour.
Le Passage – Aydat. A quoi? On n’en sait rien.

D’ailleurs, le groupe danois est contrarié par la météo humide du jour.
Aqua tique.

giphy

A force, il va choper des crampes le monsieur.

Oui, je vais dehors mais purée, ça ne s’annonce pas bon. Par principe de précaution, on va mettre les affaires de pluie dès le départ. On ne va pas se faire avoir deux fois.
Mais comme j’ai encore de l’avance, je finis d’écrire les mémoires de Barcelone et de la MotoVolta. J’arrive à être presque à jour.

IMG_20180508_085757_927.jpg

Pas seski pour 3 balles le départ…

Le départ se fait à 8h30 exceptionnellement. Je commence à un peu accuser le coup et je scrute désespérément par la fenêtre que, non pas mon Roméo, la pluie ne fasse pas son apparition.

Feu! On passe dans Agen (mort un 8 mai!) pour prendre la D656 en direction de Cahors. Puis on bifurque en direction de Hautefage-la-Tour, qui n’usurpe pas son nom.

_IMG1409.jpg

Elle est là…

Comme je suis une bonne pâte, je me dirige ensuite vers Penne-d’Agenais via la D103. Penne-d’Agenais fait partie des Bastides Gascones, des cités sur des collines qui dominent des vallées, comme ici celle du Lot. Je profite pour faire un tour dans le pathelin, tout en grosses pierres de taille, des églises et des anciennes fortifications.

_IMG1411.jpg

Pas de boogie-woogie avant de faire vos prières du soir.

On est sur l’un des chemins des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

_IMG1417.jpg

Un signe pour la suite de la journée…

On continue de se perdre dans la campagne Lot-et-Garonnaise pour rejoindre rapidement le village suivant.

_IMG1422.jpg

Le panneau s’incruste, donc il s’invite.

Une fois le plein fait de la grosse et le Lot traversé de nouveau, direction le superbe château de Bonaguil.

_IMG1425.jpg

Une druidesse sexy la Bonaguil.

Après Saint-Front-sur-Lémance, je vois que les panneaux indiquent Montpazier avec les logos « Site Historique » et « Plus Beaux Villages de France ». Allons-y, de plus la route, la D240 puis la D58E3 sont loin d’être ennuyantes.
Puis comme c’est férié aujourd’hui, on peut se permettre d’y aller un peu plus franco, tous doivent cuver leur vigne en cette matinée.

_IMG1429.jpg

Blanquefort-sur-Briolance.

Et arrivé à Montpazier, autre bastide (revoyez mon explication d’avant si vous ne savez toujours pas ce que c’est), on fait un petit tour en moto dedans.

Tu pensais déjà être émerveillé par Montpazier?
Mec, ou meuf, c’est rien à côté de Belvès! Là aussi, une autre bastide, mais construite cette fois-ci au XIXème siècle. Par un seul homme.

_IMG1441.jpg

Le mec a construit ça, tout seul. #thuglife

Toi, tu n’as pas le courage de faire ne serait-ce que la barbouille dans ton appart, lui il te monte un village complet. Malade…

Je m’émerveille toujours de ces routes en Dordogne. Je t’avoue, je m’attendais à ce que ce soit la purge comme hier, droit au possible et tout.

Finalement, c’est super sympa, ça tourne dans tous les sens, les villages sont charmants comme tout avec ces vieilles pierres et ces noms tout aussi marrants!

_IMG1447.jpg

On va se crêper le chignon là-bas…

Je comprends pourquoi les brits viennent coloniser la région. Ils ont, pour une fois, du goût.

Puis la balade continue à travers ce beau pays avec un passage par Castelnaud-la-Chapelle avec son château construit à même un mont. Décidément, c’est une mode :p

_IMG1451.jpg

Castelnaud-la-Chapelle.

20180508_121537A.jpg

On franchit la Dordogne cette fois.

La D57 nous raffute vers Sarlat-la-Canéda, que je fais que contourner en passant sous le viaduc et en zieutant ça et là quelques bâtiments. Beaucoup trop de monde et pas de places de parking, on trace.

Sauf qu’à la sortie, j’évite de très très très peu la correctionnelle. Sur un virage à droite, mon pneu arrière décroche totalement et en face arrive une Prius. Là, je me suis dit, c’est fini, et la valise gauche passe à 2cm de son rétro. Je m’arrête pour aller m’excuser tout de même et je peste ensuite contre mes Michelin. Au final, ce sera une bonne chose de les changer demain à Clermont-Ferrand.

Après Salignac-Eyvigues, c’est la D60 qui se présente et c’est de nouveau un joli coup de cœur. Rien à voir en paysages, mais en terme de technicité de pilotage, c’est un régal. M’enfin, je reste sur mes réserves vu la grosse alerte il y a quelques kilomètres.

C’est ainsi qu’on rejoint le département de la Corrèze à partir de Larche et la terrible D1089. Terrible d’ennui jusqu’à Brive d’abord.

Alors Brive, j’ai fait que passer, mais j’ai trouvé ça d’un laid… je n’ai pas voulu m’éterniser et on continue sur la D1089 en direction de Tulle.

_IMG1464.jpg

Vallée de la Corrèze entre Brive et Tulle.

Tulle! Je voulais absolument m’y arrêter pour faire un clin d’oeil à Marine qui a été incorporée ici.

Donc, pour faire le topo, c’est passage devant la caserne et… le McDo de Tulle XD

D’ailleurs, j’ai bien aimé la gare de Tulle mais surtout été surpris par… son gratte-ciel. Tulle, on rappelle, c’est même pas 20,000 habitants et tu as un bâtiment de 60m de haut. Nor-mal.

Bref, après avoir salué le drapeau à l’école de Gendarmerie, on prend les routes les plus pourries qui soit et on s’enfonce dans la Corrèze profonde. Je devais aller voir les Cascades de Gimel mais au final, mon putain de GPS m’a fait passer ailleurs. Et puis n’ayant pu trouver les panneaux, je me suis retrouvé dans un coin tout aussi dégueulasse.

_IMG1473.jpg

Etang de Ruffaud.

Les routes nullisimes s’enchaînent et je continue de faire mon bonhomme de chemin jusqu’à rejoindre les rives du Doustre, blasé. Qui est l’ancien maire de Toulouse? Vous avez la réponse avec cet à-peu-près.

20180508_151025A.jpg

Normal qu’au 8 mai, on fasse souvent le pont.

Oui, j’ai déjà fait cette blague moisie, mais le blog complet est moisi.
Donc, subissez. Non mais.

D’ailleurs, ça sent aussi le moisi aussi au niveau de la météo, non?

_IMG1480.jpg

Ça va être tout noir!

En commentaires, vous pourrez vous lâcher…

20180508_151536A.jpg

Voilà, c’est fait pour ma part.

Orf, je n’ai pas eu besoin de faire beaucoup de kilomètres avant que le désastre arrive. Après Marcillac-la-Croisille, soit deux kilomètres plus tard, ça commence à tomber.

Premier épisode.

Un peu.

Beaucoup.

Passionnément.

20180508_161216A.jpg

A la folie.

A partir de Neuvic, c’est simple, je ne vois quasiment plus ma route. Je rate le lac de la Triouzoune et m’enfonce encore plus loin. A tel point que je me demande où je me trouve.

Panorama_IMG1488.jpg

Ici, à la confluence de la Dordogne et de la Diège.

Enfin une accalmie pour profiter de ce belvédère vers Roche-le-Peyroux. Je regarde mon GPS et vois encore tout ce qu’il y a à abattre. Pas que je démoralise un peu vu la météo, mais pas loin 😦

_IMG1500.jpg

Lac de retenue du barrage de Bort-les-Orgues.

Enfin on est de retour en Auvergne, et plus précisément dans le Cantal.

Cantalien à dire, ben tu meubles ton article.

La D922 m’amène ensuite jusqu’à La-Tour-d’Auvergne. La pluie redouble de violence, mais ça n’empêche pas à ces cons en bagnole de ne pas mettre leurs feux, putain! Bande de cons! Ça glisse dans tous les sens, je ne vois rien des paysages, c’est épique.

Le ciel se charge encore plus au fur et à mesure que je prends de l’altitude. Qu’est-ce qui m’attend…

Vu le temps, le Mont-Dore a plus des airs de Mort-Dore qu’autre chose.
Je sens que le second épisode va arriver aussi sec. Enfin, aussi humide.

Je vous conseille de chanter avec moi.

Sous l’orage, terrible orage,
Le fun est mort ce soir!
Plus d’orage, plus de carnage,

Le fun est mort ce soir!
A-wimboé, a-wimboé, a-wimboé, a-wimboé
A-wimboé, a-wimboé, a-wimboé
A-wimboé, a-wimboé, a-wimboé, a-wimboé
A-wimboé, a-wimboé, a-wimboé

Voilà ce qui m’est passé par la tête quand je rejoignais comme je pouvais Le Mont-Dore par la station thermale du même nom. Sous d’autres termes (ou thermes), j’en chie.

_IMG1516

Le Puy de Sancy.

On essaie de jouer la meilleure partition qui soit vers le Puy de Sancy.
Donc Do Ré Mi Fa Sol La.

giphy

Encore?

Et plus on avance et plus c’est pire… Non seulement la pluie s’en mêle, mais là coco (vin), tu rajoutes le vent et surtout des éclairs qui tombent à 300m grosso merdo!

_IMG1517

Un ciel aussi chargé qu’un alcoolique anonyme lors de sa première séance.

J’arrive au Mont-Dore et demande mon chemin aux quidams qui passaient par là. Ils ont dû me prendre pour un timbré en déboulant sous le drain et demandant la route pour aller à la station. « Pour voir quoi? » Ben le paysage pardi…

Enfin nous y sommes, et, pour me parquer, j’ai vraiment des difficultés. Le choix est difficile.

_IMG1528

Avouez que…

Je suis seuuuul au monde! Et encore une fois, j’éclate de rire. Je crois que ce sont les nerfs en fait qui lâchent totalement. C’est tellement du grand n’imp cette fin d’étape…

Mais ce n’est pas fini!

Quand il n’y en a plus, il y en a encore! J’ai encore 30km à parcourir et notamment passer par la Croix-Morand.
Et c’est tellement Morand qu’au sommet, je me prends une averse de grêle!

_IMG1530.jpg

Sortez la musique épique, et colégram.

On n’est pas mal pour une Toussaint je me dis. Ben ouais, il fait presque nuit à 17h30, il fait gris, il pleut et il fait à peine 10°C. Donc oui, c’est pas vilain pour un mois de novembre.

Au final, je tire au plus court (PCMB) pour rejoindre le gîte car ça devient intenable. Heureusement que j’ai eu la bonne idée de rouler visière fermée toute la journée! Plus je me rapproche d’Aydat, plus ça tombe dru.

A 2km du gîte, surprise, un panneau de col! Celui de la Ventouse! En effet, encore un bien nommé, car j’ai dû me faire violence pour sortir mon cul de la bécane et aller chercher ce panneau. D’ailleurs, deux motards se sont arrêtés pour savoir si tout allait bien. Merci à eux, j’ai plus que 2 bornes et je suis rendu :p

Et c’est l’arrivée! Bravo, Papy franchit la ligne totalement démoli, l’assistance l’accueille à bras ouverts et lui propose de se réchauffer et de faire tout sécher dans la buanderie! Ah là là, que d’émotions mon petit Jean-Mimi!

Bref, ouais, après avoir fait la limace pour rejoindre ma chambre je me mets en attente de Joyce qui doit me rejoindre ici et participer aux derniers jours d’Expé.

Ah oui, je t’ai pas dit, la blonde va me suivre/supporter/m’insulter (rayez aucune mention) pendant 3 jours.
Et elle arrive vers 19h00 avec… Seb. Mékektufoulatwa?
Il a décidé de l’accompagner jusqu’à l’hôtel et… de rentrer à Villarlurin, vers Moûtiers, ensuite.

Ce soir.

Et d’embrayer demain matin à 6h00 le boulot.

Il y a juste 320km et ça tombe comme pas permis.

giphy1

Ouais… pile ça. Les cheveux en moins.

Bref, nous soupons et séchons à l’hôtel comme des sales. Et nous saoulons Joyce comme pas permis, malgré la fatigue, on débite toujours autant de conneries avec l’Eusèbe.

22h30, Seb nous quitte et nous nous endormons vers minuit. Purée quelle journée encore. Et demain, il faut être à l’ouverture chez Kawa pour changer ces bondieuseries de pneus.

Il était temps. Comme celui devant notre gîte. Aussi gros.
Et vu ce qu’on a ramassé en pluie, on peut chanter

Il était temps, petit navire…

Prochain arrêt : Valgorge en Ardèche est à venir!

8 réflexions sur “ES7 : Le Passage – Aydat

    • Papy dit :

      Je n’ai fait que m’arrêter à Tulle en effet 😦
      Mais quand je voyais la météo, je n’avais qu’une envie, c’était d’en finir :p

      Les Cascades étaient prévues, mais mon GPS m’a dit d’aller me faire voir ! :p

      J'aime

  1. Cléa Cassia dit :

    « À 1156 km »
    HAHAHAHAHAHA
    Le truc hyper motivant quand tu vas jusqu’au bout.

    Sinon après la collection de cols tu vas pouvoir commencer une collection de ciels nuageux pour faire un livre illustré des différents types de nuages 😀

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s