ES2 : Mignault (B) – Epernay

15 septembre 2018 : Mignault (B) – Epernay
303km
« Orangina »

Capture.JPG

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

IMG_20180915_103345

C’est le grand méchant mou qui vous parle.

Les bonnes choses ont une fin et il faut bien rentrer à la maison.
Cependant, vous me connaissez, je ne vais pas prendre le vol charter, mais plutôt celui qui te secoue dans tous les sens en passant par des coins pittoresques.

Tu vas vite comprendre pourquoi je dis ça.

Après une magnifique semaine passée avec les Belges, on reprend la route en direction de la France. Pour celà, Nico m’accompagne pendant une partie de la journée.

Décidément, cette année, j’en aurai fait des kilomètres avec des gens XD

Et cette journée va être placée sous le signe de la boulette.

Déjà, d’entrée, au lieu de prendre les petites routes, je me retrouve sur l’autoroute pour contourner Charleroi.
Ensuite, je tombe en réserve peu de temps après avoir enquillé ladite autoroute.
Enfin, je voulais revoir l’ascenceur de Thieu.
Manque de bol, j’ai confondu avec Thuin et ça n’a rien à voir.

60_1195065426

Claudy : « Tiens, mets tes lunettes va couillon. Tu verras peut-être plus clair la prochaine fois ! »

Attends, ce n’est pas fini, le meilleur est à venir.

Cependant, ce petit détour par Thuin, ville médiévale, avec son beffroi et ses rues bien pavées et tremblantes, n’est pas désagréable à voir!

20180915_105651A

Faute de mieux, on y prend à la caméra.

Une fois cette samba passée, on prend les petites routes jusqu’à Biercée. Ça aussi, ça doit vous causer?
Ben oui, c’est le lieu d’une distillerie. On en profite pour se poser pour la pause clope et fil jaune.

IMG_20180915_110719

Encore et encore, c’est que le début, d’accord, d’accord.

Et aussi admirer combien le Hainaut n’est pas haut.

IMG_20180915_110758

Leslie : « Je me suis cachée devant cette blague nulle. »

On tire vers le sud pour rejoindre un des plus jolis coins de la Belgique : les Lacs de l’Eau d’Heure.
Oui, j’avoue, encore une fois, j’y passe, notamment sur le barrage, c’est juste dommage que l’on ne sache pas s’arrêter pour admirer le paysage.
Ceci étant, on se fait salement secouer par des sauts en plein virages.

Alors que déjà il n’y a pas beaucoup de virages par là-bas (toute proportion gardée par rapport à ma région, on est exigeants…), si en plus ils sont salopés, c’est la mort du fun!

2b8
C’est samedi, il y a de plus en plus de monde, donc on trace à travers…

20180915_115354A

Bon ouais, la caméra était remplie de buée…

On verra mieux quand on se posera dans une clairière.

IMG_20180915_115705

Ah là, au moins, on est peinards si on veut pisser… ce que nous.

Par les chemins vicinaux.
Même vicinaux, je pense que ce sont des autoroutes à côté de ce qu’on prend pour rejoindre Chimay.
Là aussi, ça bumpe dans tous les sens. Les bières vont être bien brassées, tout autant que votre serviteur.

Chimay et bière, transition toute trouvée, non?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous arrivons devant la ligne droite des stands du circuit de Chimay, une course sur route. On se pose, encore une fois, et on se dit, tiens, si on faisait des passages ?
Vendu! Le mode kéké est actif, on n’a personne sur la route, et en avant Guingamp!

Une fois la récréation passée, il est temps, de nouveau de se remettre dans le droit chemin.
Enfin, la droite route plutôt.

20180915_122418A

Le Montana? Non non, juste le Hainaut.

On ne peut pas dire que l’on amuse vraiment ici. Ces nuages ouvrent cependant à la méditation, à la réflexion, à l’endormissement.
Vite, que ce swingue plus quand on va passer la frontière française!

D’ailleurs, le village que l’on passe nous met tout de suite dans le bain : Anor qui se situe… dans le Nord.
Au moins, il n’y a usurpation sur le nom, mais Anor ces routes chiantes!

20180915_124233A

Eul’barak in briques rouches, hein!

Après ce rapide détour par le département du Nord, on arrive dans le département de l’Aisne, qui va vite me plaire.

Là, c’est plus vallonné, plus vert, plus de forêt, plus de routes aussi qui virevoltent.
On contourne Hirson, on passe au-dessus de l’Oise, pour rejoindre un petit village perdu dans l’Aisne, en Picardie, avec facilement plus d’habitants que de vaches.

Si vous avez reconnu le flow, c’est qu’on est arrivés à…

IMG_20180915_131040

Je viens pas de la cité, mais le bide est bon…

Grosse pause et on se dit qu’on va casser une graine.
J’ouvre le top-case et…

tenor

#MarrelFacts

Ça faisait longtemps hein…

Les 15 bières que je voulais ramener… ont presque toutes dégazé et font marner toutes les Belgeries dedans.

Putain.
De.
Merde.

L’horreur, un magma d’houblonerie,
Me font regretter ma connerie.
D’une attitude désabusée,
Je m’en vais le top-case vider.

Ouais, même là, j’arriver à te caser un quatrain (comme au foot).

Nico me file la main pour nettoyer et sauver ce qui peut l’être.
Parce qu’en plus, un paquet de chips a explosé.
Bières et chips mélangées, vous avez un aperçu du contenu de mon estomac pendant la semaine.
#bonjourglamour

Et c’est là que nos chemins avec Nico se séparent. Ça faisait un bail qu’on n’avait su rouler, plus qu’à remettre ça rapidement!
Merci de m’avoir accompagné jusque là!

On continue dans la campagne de l’Aisne, avec un pincement au cœur que l’année motardesque s’achève.

IMG_20180915_141518

Ouais, c’est aussi triste que cette vue.

Maintenant que je suis plus léger (je m’en serais bien passé…), je renquille la N2 en direction de Laon.

Et dire que je me plains encore de la Dombes, là, je me coltine 20km de vraie ligne droite.
Oui, tu sais celle que tu devines au loin et qui te fait dire « jamais j’habiterai ici ».

Or, arrivé à Laon, cette fois, je me fais violence pour monter voir la cathédrale.
Tiens, ouais, ça ira mieux comme accroche pour la seconde partie de cet article.

15 septembre 2018 : Mignault (B) – Epernay
303km
« Il est venu le temps des cathédrales…. »

_IMG6893

Cathédrale de Laon.

Et que dire de la vue depuis le parvis! La vue sur la plaine est tout aussi magique que celle que l’on a depuis la plaine sur Laon. On distingue bien la colline à des kilomètres à la ronde.

IMG_20180915_145215

Décidément, je kiffe ce mode sur le Nokia 7 plus!

On redescend de notre piédestal, et on file plein sud en direction du Lac de l’Ailette qui m’avait été recommandé par un collègue de boulot.

Force m’est de constater qu’il ne s’est pas foutu de moi!

IMG_20180915_151623

Au loin, le Center Parcs.

Et juste quelques mètres après, on continue le pèlerinage sur les champs de bataille en passant le long du célèbre

IMG_20180915_152307IMG_20180915_152312

Cimetières militaires, lieu de recueillements, chapelles, plaques commémoratives, tout ce qu’il faut pour se souvenir, encore une fois, de la barbarie humaine qui s’est déroulée il y a un siècle désormais.

Je me perds ensuite dans Fismes (le village d’un des papas d’Astérix! avec un superbe rond-point à son effigie, Astérix, pas Uderzo) car il y a un rassemblement militaire, et c’est la terrible N31 qui est devant nous.

La N31 qui est, tout de même célèbre car une section a servi au circuit de Reims-Gueux dans les années 50-60.
Et, après avoir arpenté une autre partie abandonnée de l’ancien circuit, je me retrouve devant la fameuse allée des stands et des restes des tribunes.

IMG_20180915_161003IMG_20180915_161541

Je suis in love des résultats du mode panoramique de ce nouveau GSM. Même en terme de qualité photo, c’est plus que respectable! Décidément, ils ont fait de sacrés progrès ces dernières années.

Bref, pendant que je mitraille, un hurluberlu m’alpague.
Et oui, un Instagrameur me reconnait!
La GTR bariolée de stickers se reconnait entre mille selon lui!

IMG_20180915_161609

Il a du goût, il roule en Kawette.

Donc on papote un bon moment et il tient à m’accompagner pendant une partie du roadbook avec ses potes (ledit roadbook validé par les locaux).

Vendu! Mais je dois être à mon hôtel pour 18h00 et il est déjà presque 16h45. Ça va faire short pour la Montagne de Reims!

Quoi qu’il en soit, direction Reims et je voulais aller revoir la magnifique cathédrale. Dommage pour le timing, j’aurais bien voulu faire un tour de nouveau dedans.

 

 

_IMG6896

Ça en jette, hein!

On sort tant bien que mal de Reims et direction désormais les quelques routes à virages du coin où, en mode balade, j’en profite à mort.
Leslie avait envie de se décrasser les cylindres, l’air alpin lui manque…

ifuknowwhatimean

Je me rencarde avec Noémie afin de convenir d’un point de RDV.
Et là, à la sortie d’une section sympathique, on se croise! Stoooooooop, virage à gauche sur le parking et feu! On n’aurait pas pu mieux faire :p

On se file rencart ensuite pour le souper du soir, mais là, il est 17h58 et il reste 10km avant d’atteindre l’hôtel.
Oups, je vais être à la bourre…

Au final, même pas. L’hôte est un peu bourru, l’hôtel-bar n’est pas du tout engageant, mais la chambre est toute neuve, avec une déco que j’adore! Et le parking est derrière l’hôtel, Leslie dormira bien encore cette nuit.

Après être allé chez Leclerc pour prendre du singe pour tout le monde (et vous connaissez mon problème des quantités), je retrouve Noémie et ses potes sur les hauteurs d’Épernay, sur un parking avec une vue splendide sur les coteaux de Champagne.

Là, on passe une soirée splendide, à bien rire, à bien baffrer et profiter des kékos qui se lâchent sur l’une des rares routes intéressantes du coin.
On tape sur de la bagnole cossue hein : Aston, Lotus etc…

On me propose un petit after, je préfère décliner.
Il y a de la route demain, il va falloir être frais.

Prochain arrêt : maison…

4 réflexions sur “ES2 : Mignault (B) – Epernay

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s