ES20 : Dubrovnik (HR) – Mostar (BIH)

2 août 2017 : Dubrovnik (HR) – Mostar (BIH)
361km
« Chaud, chaud… »

RB 02-08-2017

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

L’eau salée sur la peau,
El ritmo cho cho!

Ouais, c’est ainsi qu’on peut résumer la nuit et la journée qui va suivre… tellement j’ai chaud. C’est invivable sérieux.
Dès 6h00 du matin, tu as encore 30°C…

Le petit-déjeuner n’est servi qu’à 8h00 du matin. Pas bien dramatique vu que j’ai une petite étape de prévue.
M’enfin, j’aurais préféré encore partir à la « fraîche ».
Tout est relatif hein.
Sans oublier que la moto est parquée à 200m… donc avec le barda… c’est déjà le sauna.

_IMG5095Le petit coin d’ombre salutaire du matin.

Intérieurement, je suis en nage et je me dis que cette journée va donner.

Après avoir négocié le tarif de la nuit car quelques soucis avec le logement (et un brin mensonger sur booking par rapport à l’emplacement), on se met en route en direction de la frontière. Sauf que, je tombe en réserve.
Dès le départ.
Et aucune station avant 40km.

Bon ben, on va mettre le mode super-escargot.

turbo-2013-nouvelle-bande-annonce

Sortir de Dubrovnik, c’est comme toute cité sur la mer.

DCIM106DRIFTBye bye Dubrovnik et sa circulation!

Je prends la route qui doit me mener vers la frontière entre la Croatie et la Bosnie-Herzégovine et là, tout un tas de bagnoles sont arrêtées.

Et pour cause.

_IMG5101_IMG5106Cherchez pas, c’est immonde au petit matin.

J’ai enfin la photo que je voulais et que je regrettais de ne pas avoir fait hier.

On prend de l’altitude et la vue depuis le poste-frontière croate est… comment dire…

_IMG5107Dégueulasse. Ouais, le mot convient.

Sauf qu’il n’y a pas un coin d’ombre. On continue la cuisson et je me résous, par l’absurde, à vérifier le théorème de la veste mise par 35°C.
Bobo bras.

Côté croate, impeccable… dans mon sens.
Dans le sens vers Dubrovnik, encore aujourd’hui, je me demande si les personnes sont passées…
Côté bosnien, RAS, je pousse la moto dans la montée pour économiser le carburant ainsi que le démarreur. Ce qui amuse tout le monde, me voyant galérer, mais c’est pour le bien de la nation.
Check des papiers en deux coups de cuiller à pot et nous voici en…

_IMG5108Comment on se retrouve!

Notez l’autocollant SRB posé. Car oui, ici, on est en République Serbe de Bosnie, à majorité serbophone et orthodoxe.
L’autre partie de la Bosnie-Herzégovine est quand à elle à majorité musulmane.

Et là, c’est comme la Trilogie des Star Wars.
L’originale hein.
On va dire que l’épisode 1 est la journée dans le Durmitor.
L’épisode 2 est aujourd’hui.
L’épisode 3 sera… plus tard :p

Le long de la M20 jusqu’à Trebinje, c’est pétage de mirettes sur pétages de mirettes.
Enfin quand il n’y a pas encore des décharges sauvages…

Rocailleux, sauvage, c’est encore une fois à tomber par terre.
« A un moment, je vais le payer d’utiliser cette expression » me dis-je.

Avant Trebinje, je note aussi l’omniprésence de vignes et de caveaux.
Décidément, on découvre de sacrées contrées viticoles.
Puis vu l’exposition et l’ensoleillement, ce serait gâcher je trouve.

De plus, enfin, je trouve une station.
Parfait pour remplir le ventre de Leslie et le top-case des salvatrices bouteilles d’eau.
Je vais pour payer en notant la graaaaaaaaaaaaaaaande amabilité du tenancier. A me balancer la carte bleue à la gueule presque, je regarde le ticket.

L
O
L

Au lieu de 41,50BAM (soit grosso merdo 21,50€) pour l’essence (bien moins chère qu’en Croatie, moins d’1€/L) et les bouteilles d’eau…

J’ai payé…

4,15BAM (2,15€).

Et BAM dans ta gueule ^^ ça te fera la teub.
Je n’ai jamais payé l’essence aussi peu chère, peuchère.

Trebinje, splendide petite commune le long de la Trebišnjica, avec, en point d’orgue cette église orthodoxe sur une des collines.

_IMG5115Hercegovačka Gračanica, à Trebinje.

Vraiment, cette partie de la Bosnie me plait énormément. Les routes sont tops (quand il n’y a pas des vaches en plein milieu), c’est sauvage, rocailleux, chaud et ça grimpe/descend dans tous les sens!

DCIM106DRIFTEnfin de l’animation! Et enfin j’ai remis ma veste –‘

La preuve…

_IMG5122Dégueulasse cette M20.

Il n’y a personne sur la route, je peux m’arrêter quand bon me semble pour prendre des photos et apprécier ces paysages. Le pied total!

DCIM106DRIFTVraiment, une route chiante comme pas permis et laide…

Le point d’orgue est, sans fausse note, le Bilećko Jezero.
On en fait quasiment le tour et cette eau turquoise se marie remarquablement avec le gris et le peu de verdure de l’environnement.
Vous pouvez embrasser les barges.

_IMG5134Sur les bords de Bilećko Jezero.

Arrivé à Gacko et sa centrale que l’on ne peut louper, je me décide finalement de rallonger en prenant toujours la M20 plutôt que la M6.1 .
Bien qu’il fît chaud, j’eus eu la bonne idée de passer par là car je vais avoir de l’ombre et des vues encore une fois bien moches.

Sutjeska National Park

Le long de cette route, je passe non loin du mémorial Tjentište spomenik.
Pour plus d’informations sur le site, je vous conseille de jeter un œil, en angliche, zici.
La plupart des victimes de cette bataille lors de la Seconde Guerre Mondiale furent principalement des civils…

DCIM106DRIFTTjentište spomenik

Mon instinct ne s’est pas trompé.
Malgré la chaleur, malgré la fatigue, malgré la soif, à partir de Foča, je rejoins ensuite la M18.
On passe à travers des gorges splendides, des eaux très claires et toujours personne sur les routes.
A tel point que je me demande si c’est normal…

Enfin, non, je me demande si JE suis normal de rouler par une telle chaleur, même à 1000m d’altitude!

Sutjeska National Park sur la M18.

Autre chose amusante, on sait de suite si on est en République Serbe ou en Fédération de Bosnie.

_IMG5148Un coup église, un coup mosquée, on virevolte entre la République Serbe de Bosnie et la Bosnie-Herzégovine.

Sans compter les drapeaux serbes d’un côté et les portraits de certains « militaires », de l’autre les mosquées et inscriptions en arabe, on saute d’une entité à une autre, sans s’en douter une seule seconde.
Des fois, dans le même patelin, tu as la mosquée et l’église à 20m l’une de l’autre ^^

De plus, je ne compte plus le nombre de stèles le long de la route.
La plupart honorent la mémoire de gens de mon âge, tombés lors de la Guerre de Bosnie.

Cet enchaînement M20 puis M18, je vous le conseille… chaudement jusqu’aux faubourgs de Sarajevo.

_IMG5153Je ne pensais pas m’être égaré si loin!

Voilà, c’est fait. Mais vu la chaleur ambiante, je ne m’éternise pas plus car c’est étouffant. Sarajevo est située dans une vallée et là, c’est horrible à vivre.
Sur les hauteurs, ça construit à mort, principalement des mosquées.
C’est vraiment étonnant cet poche musulmane en plein milieu des Balkans. Les restes sans doute de l’Empire Ottoman…

Direction désormais Mostar via la M17 via Jablanica. Il reste environ 120km, et je vais abréger tellement c’est invivable.
Dans la vallée, on rajoute un vent chaud qui te crame les joues. N’oubliez pas que je roule en permanence visière ouverte!

Et un motard allemand me fait signe de boire, en BMW R1200RT.

DCIM106DRIFTHé ben allez! Je te suis mecton!

On va s’en jeter un petit alors!
Pas de refus.

DCIM106DRIFTNickel, tout va bien, on cuit bien 😀

Avec Sanel, fera la route ensemble jusqu’à Mostar.
Avec un énorme souci.
Il ne parle ni espagnol (normal), ni français (normal aussi), ni… anglais (!).
Il parle allemand, croate et bosnien. Langues que je maîtrise.

Ou pas.

Ben vous allez rire…
On se comprenait sans soucis.
On s’est posé à un troquet (à l’ombre) non loin de Jablanica pendant 1h30 à discuter de nos vies, la passion de la moto et… les tips à savoir sur la police locale.
Car oui, on a failli se faire avoir en ayant dépassé un camion en totale perdition…

Puis il me propose d’aller jusqu’à Mostar pour aller se reboire un coup avec ses potes.
J’accepte!
On continue le long de la M17 à s’en mettre plein la vue et à doubler les locaux.
Sous 43°C.
C’est normal en Bosnie!

M17 entre Sarajevo et Mostar via le Jablaničko Jezero et la Neretva.

Arrivés à Mostar, on se pose pour trouver au GPS où ses potes sont.
J’hallucine en redémarrant Leslie.

_IMG5154Mais non, il ne fait pas chaud. Il fait SUPER chaud! Température en plein cagnard…

DCIM106DRIFTMême les tunnels sont bouillants avec ce vent chaud!

Et là, de nouveau, un énorme moment de partagé. On est restés 2h dans un bar à discuter.
On ne se connait pas, mais je suis déjà intégré.
Fort heureusement, ils parlent tous un peu anglais. On discute de tout et de rien, sous un ventilateur et quelques boissons. Par chance, mon gîte est à 600m après.
Vraiment, j’ai a-do-ré ces instants. Quelle ouverture d’esprit! Exceptionnel!

IMG_20170802_170235_251Hvala guys!

Le gîte se situe non loin du centre historique de Mostar.
Je tombe sur THE gîte.
Accueilli par Nino, c’est… exceptionnel. La chambre est géante, climatisée, tout est neuf.
Il est aux petits soins pour m’aider à parquer Leslie, me conseiller sur le quoi voir et où manger. On discute moto, de sa famille, de ma vie.

Et… je peux utiliser la machine à laver!

Je vais pouvoir me changer tous les jours!!!!!!!!!

can-i-get-a-hallelujahLe retour.

Avant ça, je me remets de la chaleur avec une bonne douche en même temps que mes fringues lavent.
Juste, wait… ça va avoir le temps de sécher entre ce soir et demain matin?

Merde, pas pensé à ça…

Je vais visiter la vieille ville et voir notamment le célèbre pont reconstruit après la bataille de Mostar.

bdrQuel moment juste après le selfie…

C’est l’appel à la prière.
Au crépuscule sur ce pont.
Les 3 ou 4 mosquées se répondent.
Rien que d’y écrire, j’en ai encore des frissons. Un moment magique.

Je vous laisse avec ces quelques images.

Quand la nuit tombe…

_IMG5186On se croirait dans les Mille et Une Nuits, non? 😀

Le restaurant que m’a conseillé Nino est plein à craquer.
Amusant, les serveurs sont en costumes locaux.
Il n’y a plus de place. Fort dommage 😦

Je me rabats sur un autre bouiboui juste à côté et pour environ 5€, tu as tout ça! Je précise, deux bières étaient au menu du repas.

_IMG5184Slurp!

Clairement, Mostar me laisse une bien plus belle impression que Dubrovnik.
Moins de monde, plus petit mais bien plus authentique le tout saupoudré d’un mix de cultures juste énorme, c’est un sacré coup de cœur que j’ai ici.

La communauté musulmane et celle orthodoxe sont en parfaite harmonie.
Je me souviendrai encore de cet ancien chibani barbu et en djellaba, après la prière, serrant dans ses bras qui voulait. Un vrai message de paix et de fraternité.

Prochain arrêt : Zadar en Croatie est à venir!

11 réflexions sur “ES20 : Dubrovnik (HR) – Mostar (BIH)

  1. estelaenmoto dit :

    Very nice post! I think my French is worse than your Spanish but today exist Google Translator, so no problem xDD I entered Bosnia and Herzegovina by the same border as you but direct to Mostar and from there to Sarajevo. However, my memories are completely different from yours: rain and cold since I left Dubrovnik behind and until I left Bosnia, hahaha… It seems very nice the route you choose to get to Sarajevo. I’ll keep it in mind for the next one!

    J'aime

    • Papy dit :

      Gracias por el comentario!!!
      Let’s switch to English, shall we? :p

      Well, I’m able to read some Spanish but to speak it… that’s another story :p
      Google Translate is a piece of luck. Just sometimes, you’ve some strange things that can appear ^^

      What a shame about the weather you had in Bosnia :O
      I hope you could have taken profit from those gorgeous landscapes and cities. I can’t wait to read what happenen to both of you then.

      The first idea was to head directly to Mostar from the border checkpoint as I got a little bit sick.
      But in the morning, I felt better, so I’ve decided to take the road I deal with in the article.
      NO REGRETS AT ALL!

      I hope you could ride it once… under the sunshine 😀

      Aimé par 1 personne

  2. Hervé Nobel dit :

    Good evening, Sir !

    Belles tofs ! Je ne demande qu’à connaître le pont de Mostar, deuxième du nom car j’ai connu le premier (une époque que les moins de 30 ans…)

    Ca commence à sentir l’écurie…. j’ai lu qq part que tu es de Pont d’ain, c’est vrai, ça ? Lieu de perdition dans les années 80 sur la route de l’Italie…y’avait là un gasthaus tenu par… enfin bref, je m’égare…

    Bravo pour ton voyage. Beau texte et tout, et tout… seul et sur une pétoire sympa.
    Ca devient très rare…
    Combien de km en tout ?

    A plus danl’bus !

    J'aime

    • Papy dit :

      Ahoj!

      Ah oui, je n’ai connu que la version 2.0 du pont en réel. La première, j’ai dû me contenter de photos uniquement.
      C’est à voir et tu verras dans le prochain article, j’ai un peu plus exploré au petit matin.

      Yes, de Pont-d’Ain. Si le gasthaus dont tu causes est l’hôtel des Alliés, je vis pas loin du tout 😉

      Merci. Voyager seul est un bon moyen pour déconnecter totalement de la vie quotidienne le restant de l’année. La GTR reste une moto lourde mais excellente pour voyager confortablement. Et surprenante.
      En tout, j’ai tarté 10,059km.

      À tchao et merci pour ton commentaire ☺️

      J'aime

  3. Khanapay dit :

    Très sympa ces balades, comme toujours.. Bonne opération financière aussi pour ton essence, le karma comme on dit !

    Je te suggère (t’en fais ce que tu veux) de peut-être afficher aussi tes derniers articles dans un widget ou qqchose? Comme ça, si un lecteur à du retard (comme moi) il peut aller chercher rapidement ce qu’il a manqué depuis sa dernière visite.

    A bientot 🙂 !

    J'aime

    • Papy dit :

      Merci!
      Oui, le karma comme tu dis. Pour une fois, il a été en ma faveur, on ne va pas s’en plaindre!

      Ta remarque est extrêmement pertinente sur l’affichage des derniers articles.
      En effet, je n’avais pas trop pensé à ça.
      Je vais regarder ce que l’éditeur de thème me permet.
      Merci pour le conseil!

      J'aime

  4. Cléa Cassia dit :

    Ce coup ci mon image préférée c’est celle de l’itinéraire : on voit que le gars aime se faire mal quand même. Ça c’est du détour ^^ mais bon vu les photos le moins qu’on puisse dire c’est qu’il en valait la peine !
    La ville où tu es arrivé fait paisible et tranquille, vraiment sympa.

    Et l’anecdote du plein d’essence est délicieuse, c’est genre le truc qui arrive jamais !! Le peu chère peuchère était facile mais j’adore quand même 😁

    J'aime

    • Papy dit :

      En moto, comme en roadtrip, l’ennemi, c’est la ligne droite :p
      Ca valait clairement la peine oui, à tout point de vue 🙂

      Oui, Mostar est une ville qui a une histoire récente très dramatique et est en pleine reconstruction.
      C’est comme dit, un joli coup de coeur 🙂

      Je ne cache pas que j’ai regardé à 3 fois le ticket de reçu de CB.
      Et encore plus sur mes comptes quelques jours plus tard ^^
      Et c’était bien une erreur de sa part.
      Karma is not that much of a bitch :p

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s