ES19 : Podgorica (MNE) – Dubrovnik (HR)

1er août 2017 : Podgorica (MNE) – Dubrovnik (HR)
350km
« Rends (ta) part… »

RB 31-07-2017.JPG

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

Cette chaleur bordel… en tant que gros ours, je devrais créer une éternation.
On s’en branle du néologisme, on continue.

Bref, réveil à … 5h20 (comme d’hab quoi) et j’en profite pour écrire mes mémoires d’outre-tombe en trombe.
Comme tous les matins, avant de déjeuner, je plie les gaules et Leslie est en mode BDSM.

Et là, on te dit de t’attabler, ça arrive.

dav1er acte.

Cherchez l’intrus sur cette photo pour les ceuss’ qui me connaissent.

Avec ça dans le bide, t’inquiète que la journée va être terrible.
Ah ah…
Si j’avais su…

Le gérant est étonné de la taille de la moto ainsi que du moteur de bagnole (presque) qui est logé dedans. On en discute un moment.
Leslie : « Hé ouais, c’est ça d’être une star! »

On décolle de l’hôtel à 8h00 pour éviter le monde et la chaleur.
50% des tâches seront réussies. A vous de deviner laquelle…

DCIM104DRIFTUn indice. Chez vous.

Sortir de Podgorica est une formalité. J’emprunte la E80 et feu.
On repasse devant la Saborni hram Hristovog Vaskresenja comme ci-dessus. C’est d’ailleurs la seule chose à voir ici avec le pont du Millenium au-dessus de la Morača.

Aujourd’hui, chez Papy, c’est journée boucherie car on va sur la côte.
Haha, attendez, vous allez comprendre…

Je continue donc sur la E80 et j’arrive sur les bords de Skadarsko Jezero.
Nouvelle gifle de nouveau, à force, j’ai les joues rouges.
Il n’y aura pas que ça de rouge, croyez-moi…

 

On continue dans les photos dégueulasses?

C’est tellement dégueulasse que ma camera se met en rade et me fait des photos violettes depuis Podgorica.

whgth7Ben si…

Et forcément, tu es dans un coin à tomber par terre (non non non), pas moyen de s’arrêter pour sortir (PMB) mon reflex, vous n’avez qu’à imaginer en rimes.

La route est ensoleillée.
Se trouve juste à côté
Une voie de chemin de fer
Qui longe le lac d’un bleu azuré,
Dans lequel se trouve
Un château et ses douves. 
Sans oublier ta caméra bien aimée
Qui te dit d’aller te faire.

Vous avez l’image? Moi oui, vous non.

Bien fait.

Bref, arrivé à Virpazar, je vire et c’est le bazar.
Facile celle-ci.
CMB.

On enquille la P16 qui va surplomber le lac.
Après m’être fait alpaguer (en françouze!) pour le petit déjeuner, je prends cette route très étroite.

Mais quand je dis étroite, ça donne ça:

DCIM104DRIFTHeu…

Une bagnole et une moto d’un fort beau gabarit comme dirait je-ne-sais-plus-qui, ça ne croise pas.
Olé.
Je pige mieux pourquoi mon GPS me donnait plus de deux heures pour la couvrir.

Chose rigolote, il est 9h00 du matin et il fait déjà… 33°C.
Le soleil en pleine poire, ça va suer sec dans l’équipement.
Par chance, je vous épargne les odeurs. Les joies du roadtrip moto!

Chose rigolote bis, les paysages sont toujours aussi immondes depuis mon entrée au Monténégro.

_IMG4954_IMG4960

Le long de la P16, il y a tout un tas de monastères aussi inaccessibles que magnifiques. Seuls les 4×4 peuvent y accéder.

DCIM104DRIFT

Jusqu’à Veliki Ostros, ce sera pétage de rétine sur pétage de rétine.
Au bled, ils ont cessé car il y a eu des plaintes, des clients finissaient aveugles.
Les rares coins d’ombre sont plus que bienvenus car le watercooling naturel n’est pas suffisant.

DCIM104DRIFTEt oui, c’est une plaque française!

Plaquée dans … le 38! L’Isère! Des voisins!
Je les hèle « ô, iz hytte mi ïoure lookingue Faure? » et leur demande d’où qu’ils sont du 38.
La-Tour-du-Pin, ils sont descendus en scooter 125 depuis le Daubé jusqu’ici. Joli.

Et arrivé au sommet de la route, c’est l’apothéose, le bouquet final, le feu d’artifice, la grande sortie.

_IMG4968DCIM104DRIFT

Du sommet du col de Štegvaš, c’est exceptionnel. Dommage que la lumière soit aussi dure, l’effort est mérité.

La descente jusqu’à Ulcinj est en meilleur état et permet de se défouler un brin. De plus, la vue de l’Adriatique fait germer, non pas une graine, une idée.

Et si on allait se baigner?

DCIM105DRIFTDonc, à gauche.

Bon, ben là, on attaque le moins drôle.
Car qui dit côte, dit port?
Dit bœufs?
Oui, bœufs, ça ira bien, ça qualifie bien la conduite sur le bord de mer car je manque de me faire emplafonner.
Après forces insultes distillées en français, une gueulante, ça donne chaud.

_IMG4971Autre méthode de watercooling… plus efficace.

Auparavant, j’en cherche un pour parquer Leslie à l’ombre.
Il est 11h30 et la température est de…

_IMG4983A l’ombre.

Encore une bonne idée à la con que de partir en plein mois d’août.
En pleine vague de chaleur.
Hahahahaha, vraiment j’ai un souci avec la météo…

Bon bref, cette pause est méritée et je vais faire un énorme PLOUF dans l’Adriatique.
En laissant tout en plan sur la moto, même pas peur.

 

Bon, là, vous pouvez préparer vos cailloux, votre plus belle salive (pour me salir), et rédiger une fatwa contre moi.
A côté celle contre Salman Rushdie, c’est peanuts.

J’ai continué la journée sans la veste.
Jusqu’à 42°C sur la côte, c’est juste IN-TE-NA-BLE.

Je multiplie les pauses le long de la côte monténégrine en passant par Budva puis Bar (j’aurais ptet dû m’y arrêter pour siroter kekchoz).
D’une, à cause de la chaleur.
De deux, à cause de la circulation.
De trois, j’ai le bras qui brûle.
J’ai oublié de mettre de la crème solaire.

4w3ydbBawé…

Preuve…

DCIM105DRIFTC’est ce qu’on va appeler la côte rôtie… en vain.

Ce qui est dommage je trouve, c’est qu’il y a des villages absolument charmants jusqu’à l’entrée de Kotor mais… ça construit à tout va.
Le Monténégro a bien compris la manne financière que peut représenter le tourisme et la bulle immobilière grossit à vue d’oeil. Des hôtels, des chambres, des appartements, de partout. Franchement, si tu dors dehors dans cette région, c’est que tu n’as vraiment pas de bol!

Lorsque la route quitte la côte, ça roule bien mieux. Mais dès qu’on est dans les patelins… je bous, Leslie bout, on va manger un petit bout.

DCIM105DRIFT

Alors oui, vous noterez que j’ai oublié de tourner la lentille de la Drift pendant une bonne partie de la journée et que les photos seront en portrait.

4w3ydbComique de répétition toussa…

Pour le moment, j’ai la sensation de me retrouver sur la côte d’Usure… d’Azur pardon (normal, vu le nombre de vieux qui y vivent). Le monde, les paysages, les odeurs, la chaleur…
Pour donner une idée, j’ai torché 4 bouteilles et demie de flotte (version 1,5L) dans la journée.
Et heureusement que c’était de l’eau…

Kotor, je décide de prendre de l’altitude sur les conseils de Vincent.

_IMG4986

Direction la P1. Pas la McLaren, non non, la route.

DCIM105DRIFTEpinnnnnngles 😀

Il y en aura 25 en tout. Numérotées comme au Stelvio.
Tiens, je me le referais bien cuici…
Et de nouveau, un moment de pur fail va s’abattre sur nous.
#MarrelFacts

Ça vous avait manqué hein.

Donc imaginez une route aussi large que la P16 précédente sauf que vous rajoutez…

_IMG4985Oui, des bus.

Dans les deux sens. Bloqué pendant 20 minutes.
Sans ombre.
Sans pare-soleil.
Avec cuisson th.7.
Accompagnez ça d’un filet de sueur et vous avez un Papy bien cramé.

Fort heureusement, les gens auront pitié de moi et me laisseront passer en premier jusqu’au sommet de la Serpentina.

Et là, 3ème gifle de la journée.

_IMG5004_IMG5002Panorama_IMG4990dav

Immonde, vraiment comme on dirait chez les Arracheurs.
Les photos sont dans le top10 des photos ratées de l’Expé.

La vue est juste ahurissante. Que ce soit en hongrois, en monténégrin, en anglais, en patois bugiste, les mots manquent à tout le monde une fois arrivé au panorama.
C’est un moment magique après y avoir vu qu’en photo, j’y vois en vrai et c’est une gifle méritée. Si on peut éviter sur le bras, ça m’évitera de gueuler, merci bien.

On continue notre petite route en descendant Kotor et en longeant toute la bouche.

DCIM105DRIFTMoche hein? Notez la camera remise correctement.

Il reste encore pas mal de kilomètres et un passage de frontière à effectuer.
Le trafic est encore plus dense, je dépasse dès que je peux car je tiens à arriver vite à Dubrovnik me rafraichir.

Sauf que…

*bruit de sifflet*

Wut?

C’est LE dépassement de trop avec la milice à côté.
Oh merde…
Je me fais gauler à Herceg Novi, 8km de la fronitère.

Les raisons?

  • +20 km/h
  • dépassement interdit
  • rabattu trop tôt (!)
  • plaque sale (heu…)

Si je n’avais pas mis mes clignos, j’étais bon pour la garde-à-vue.
Oh merde…
J’ai beau essayer de réduire la peine pour la plaque (idem qu’en Moldavie) et le rabattu trop tôt, il y avait la distance. C’est niet.
Ca fera 300€. 75€ par infraction.
Woh putain. A payer à la poste du coin pour récupérer les papiers.
Et j’ai une chance incroyable, la poste ferme dans… 5 minutes. Sinon bon pour être bloqué sur le territoire monténégrin…

Je paie, on rend mes papiers, et je me fais discret jusqu’à la frontière.

Le passage des frontières monténégrine et croate, c’est une formalité, direction au plus vite Dubrovnik. La côte croate est bien plus avenante que la côte monténégrine. Ca roule mieux, il y a moins de constructions « sauvages ». Et cette eau claire, mais claire…

_IMG5010

Sauf que, pour continuer une fin de journée pourrie, je perds mon GPS à cause de la chaleur. Donc on navigue à vue en direction de l’hôtel, ô joie!

DCIM106DRIFTDommage de voir Dubrovnik avec le soleil en pleine poire et sans pouvoir s’arrêter 😦

D’un coup, la circulation est bien plus dense et je perds mes nerfs.
J’en ai plein le cul de cette chaleur, de cette circulation, je veux arriver bordel!
Gros coup de bad, Minton, et d’énervement à ce moment-là.

Et d’un coup…

DCIM106DRIFT

 

can-i-get-a-hallelujah

ON
Y
EST

BORDEL

Je pose Leslie devant la chambre d’hôtes…
Ah non, la mienne est 200m plus loin, et accessible qu’à pieds.
« Je suis fatigué, je ne me sens pas bien, je crois que je vais rentrer chez moi. » telle est la pensée qui me passe par la tête à cet instant, présentement.

davMais d’abord, dire merci à la baleine d’avoir tenu le choc par ces conditions.

Direction une douche vraiment méritée avant de partir en vadrouille découvrir Dubrovnik car là… je n’ai plus de jus.
Enfin si, mais d’une autre teneur…

Bref, c’est parti pour visiter Dubrovnik au crépuscule.
Et là aussi, c’est une gifle car ces couleurs sont sublimes.
La vieille ville est magnifique.
Le prix pour accéder aux remparts l’est aussi : 150 HRK, soit 25€.
Le moindre truc ici coûte une blinde (pour la Croatie). C’est équivalent à nos tarifs en Europe Occidentale à tout point de vue.
Heu, how about no?

Je me balade pendant 3 heures dans les coins à touristes d’abord puis dans ces rues très pittoresques où il n’y a personne et je peux photographier la vie.

Sans guide pris au préalable, je déambule ça et là, au gré de mon intuition, sans me donner de but final.
Et c’est tout aussi agréable que de laisser aller (ce qui me reste de) le cerveau après une telle journée.
Il fait toujours aussi chaud, même la nuit tombée.

Bref, je n’en dis pas plus, et vous laisse regarder ces quelques photos prises au gré de ma visite. J’aurais voulu prendre le téléphérique, j’ai totalement oublié pour me concentrer sur ma visite.
J’ai beaucoup apprécié la place centrale avec la statue de… Jeanne d’Arc (?) au milieu, ce petit troquet découpé sur les remparts avec un coucher de soleil sur l’Adriatique, et ces rues pavées.

 

Je me fais un Mexiquandfoude et discute avec le serveur qui est encore plus en nage le pauvre. La saison est terrible cette année et la vague de chaleur ajoute de la difficulté. Un pourboire (bien nommé pour le coup) bienvenu fut mérité.

C’est confirmé, le monde, ce n’est pas pour moi!
Surtout qu’en plus, j’ai plus souvent entendu causer français qu’autre chose.
Je suis loin du dépaysement que je recherche quand je pars loin.

Prochain arrêt : Mostar en Bosnie-Herzégovine est à venir!

9 réflexions sur “ES19 : Podgorica (MNE) – Dubrovnik (HR)

  1. Oli Goujon dit :

    Ils sont toujours aussi passionnants tes commentaires « Papy », sans parler des images. Mais avec les 40°, tu m’as bien refroidi pour une telle destination au mois d’Août

    J'aime

  2. Cléa Cassia dit :

    Je sais pas si c’est moi qui suis de bonne humeur ou toi qui étais en forme en écrivant mais j’ai ri plus que les articles passés 😁

    L’éternation, j’aimerais valider le concept mais il y a quand même trop de belles choses à voir en été ^^
    Cela dit pour toi ça vaudrait peut-être plus le coup de partir en juin ou en septembre pour éviter le monde ET la chaleur (oui mais après tu pourras plus râler sur ton blog me diras tu).

    Et la seule chose que je vais ajouter c’est bien fait pour le coup de soleil 😉

    J'aime

    • Papy dit :

      J’avoue avoir été en forme car cette journée était totalement WTF.
      Les autres vont être bien plus calmes jusqu’à l’ES24.

      Ben j’aimerais partir en juin ou en septembre, ce sont ‘es contraintes professionnelles qui entrent en compte.
      Quoique pour 2018, c’est ce que j’ai prévu : une en mai (sûre) et une en septembre (une partie sûre, une autre moins).
      Et je râle 365j 24/24h. Je suis un mec après tout 😂
      Pis ça augmente l’espérance de vie askip.

      Pour le coup de soleil, j’ai retenu la leçon 😃

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s