ES13/Break 1 : Odessa (UA)

25 juillet 2017 : Odessa (UA)
0km enfin… 15km facile à pinces
« Ô des sacrifices, on en a fait pour survivre. »

RB 25-07-2017

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

Ca devait être le 13ème jour de roulage mais au final, ma (Ian) flemmite aiguë s’est manifestée.
Le traitement pour guérir de ça? Glander au plumard et se reposer. C’est naturel et ça ne coûte pas un radis à la Sécu.

Je voulais tirer jusqu’à Mikolaïv voire Kherson pour aller voir le Delta du Dniepr.
Résultat, je vais rester ici à Odessa pour visiter.
Et, vous verrez plus tard, si vous êtes motivés à lire encore mon pavé (d’affinois), que je ne vais pas y regretter.

Comme de tradition à chaque mi-Expé, c’est contrôle de Leslie. Déjà, c’est bien mieux que l’an passé, pas une emmerde à signaler.  Tout est OK à tous les niveaux. La plus grosse crainte est toujours mes pneus, mais là aussi, tout va bien. Juste à les regonfler un tantinet, je remercie mon petit compresseur 12V.

Après un copieux (pour changer…) petit-déjeuner, je me mets en route. Au préalable, je passe au supermarché du coin pour prendre de quoi me réhydrater. Et surprise…

IMG_20170725_090440.jpg11,25 Hryvnia, ça fait 0,36€ en 2017. 

La bouteille de 0,5L de bière est MOINS CHÈRE que la même quantité de flotte!!!!!!!!!!

are_you_serious__4fedc326df355_largeWut?

Allez, on va se balader dans le parc où se trouve le Stade des Tchernomorets d’Odessa.
En bon minsanthrope que je suis, les gens c’est pénible, j’ai besoin d’aller respirer de la nature. Enfin, je respire pas mal de flotte aussi vu l’humidité ambiante et la chaleur dès le matin.

_IMG3993M’enfin, il n’y a pas que l’humidité qui… voilà quoi.

Ce que je note malheureusement, c’est que les jeunes miss sont aussi splendides les unes que les autres, mais que plus l’âge est avancé et… plus le temps, ptet l’alcool et la clope, font leur terrible ouvrage…

Quelle quiétude (la calmophilie autrement dit, néologisme powa) ici. On est loin du tumulte des grandes artères du centre-ville et c’est un bonheur sans nom. Je me délecte de cette architecture purement soviétique des monuments. Statues, fontaines, colonnes, obélisques, tout y passe.

_IMG4009

Notamment celui-ci qui a une histoire assez unique. En effet, cet obélisque dédié à Alexandre II construit en 1892 a ensuite eu tous ses ornements détruits lors de la révolution bolchevique.  A la place, les éléments caractéristiques du Parti Communiste ont recouvert l’obélisque.
Il n’a été reconstruit à l’identique de 1892  que bien après la chute de l’Union Soviétique grâce à du mécénat.

Je continue mon tour dans le parc et vois au loin un autre obélisque, celui dédié au soldat inconnu (tiens tiens, ça me dit quelque chose).

Ah les inscriptions 1941 1945, la Grande Guerre Patriotique comme elle est appelée ici. La fierté de tout un peuple d’avoir subi puis anéanti la Force du IIIème Reich. Encore aujourd’hui, le sentiment de respect pour ceux qui ont combattu est fort.
Les tombes de ceux qui ont combattu sont encore fleuries non loin du Monument à la Grande Guerre.
Et comme sous notre Arc de Triomphe, une flamme dans une vasque gît. Les quelques ukrainiens croisés non loin de là, tous, sans exception s’arrêtent pour se recueillir.

_IMG4027

De là, on domine tout le Port d’Odessa.

Allez, on va faire un tour à la plage de Lanzheron tout de même! C’est jour de repos, donc on va en profiter! On va se caler sur un pla…
Yeurk, du béton et des immondices de partout, une plage?
WTF?
Et il est que 9h30, v’la le monde quoi…

_IMG4047

Ah ça ne fait clairement pas rêver. Tout autour, ce sont des hôtels de luxe, avec carrément un centre commercial dedans, des fontaines en veux-tu en voilà etc…

_IMG4039

Et je ne parle pas des mecs qui t’achalandent pour te vendre des transats et des places de plage, des ateliers massages de type… voilà quoi…
Non finalement, on se barre!

Panorama_IMG4055On s’ar(ra)che même.

Dans le Port d’Odessa,
Il y a des gens qui bossent.
Et des bossent qui se font
Sur la route du Port d’Odessa.

Bon ouais,ok, j’arrête de chanter et avance le chantier de l’article.

_IMG4073On essuie un échec manuellement et on avance.

Car l’avenue qui mène au port est la même qui nous amène à l’endroit le plus connu de la cité ukrainienne.
Si je vous dis Eisenstein (à quelques lettres près, on avait le physicien), cuirassé, cinéma, landau…
Vous me répondez?
Alle zusammen?
Faites un effort, merde!

_IMG4080Un peu moins quand même que d’y gravir…

IMG_20170725_111331_409Je vous montre quoi regarder.

Vous y avez?

_IMG4074Ça marche, allez, on continue.

Pour les mollusques ou pour les ceuss qui ne peuvent y grimper, une ficelle (un funiculaire pour les non-lyonnais) a été construit. L’escalier Potemkine, rendu célèvre par le film Le Cuirassé Potemkine. Pour ma part, comme je ne suis pas un glandeur (ahem), je grimpe marche après marche.
Mais je ne peux pas faire comme dans la chanson de Renaud.

Casse-toi tu pues
Et marche à l’ombre.

Au (ou haut) lieu de ça, je me prends une nouvelle gifle par la vue au sommet.

_IMG4084

L’escalier est dominé par la statue du Duc de Richelieu (pas le cardinal hein).

_IMG4091.jpg

Au bout de la rue, nous avons le monument aux fondateurs d’Odessa, surmonté par une statue de Catherine II de Russie. Tous les gens du cru prennent soin de saluer l’Impératrice.

_IMG4086_IMG4089

De nombreuses boutiques à touristes sont ouvertes, je fais un tour pour voir ce qu’on y trouve. Damned, que des trucs qui se cassent, ça ne va pas être pratique dans les valises…

Les promenades aux alentours sont ombragées. Je bats le record du monde d’Usain Bolt (bah quoi, on peut rêver, non?) afin d’en profiter et me poser un peu.
On rentre ici dans le centre historique d’Odessa. L’architecture n’a absolument rien à voir avec le reste de la ville. Je vous laisse juges.

_IMG4121

Ça n’a absolument rien à voir avec les faubourgs par lesquels je suis arrivé la veille! J’aime bien plus cette architecture type XVIIème voire XVIIIème siècle, certes plus ostentatoire, mais bien plus agréable à l’œil. Les détails des sculptures sont majestueux.

On revient sur nos pas pour se poser près de l’hôtel de ville et du buste de Pouchkine.

Là aussi, je suis surpris car la façade intérieure de la mairie est peinte en…

3258ef571e6b2ad64a480c84f7032703J’pense que vous avez comprendu…

Non loin de là, trône le majestueux Théâtre national universitaire d’Odessa et… sa fontaine attenante (encore une, voui).

Avec, juste à côté, le Musée archéologique.

_IMG4133

Juste en face, trône un autre monument (rouge) : La plaque commémorative aux Héros de l’Union Soviétique d’Odessa.
Il ne manque plus que l’hymne soviétique et on s’y croit ^^

_IMG4149_IMG4151

Il est plus de 12h00 déjà et ça cogne très dur. Je me dirige vers un bouiboui qui m’a été conseillé par une connaissance sur Instagram sur Derybasivska Street : Gambrinus. Rien que le nom j’adore!
Le rad est en sous-sol et il y fait bien frais 😀

D’ailleurs, on pense tout de suite à surveiller le niveau de liquide de refroidissement.

_IMG4162

Cette ambiance taverne me plaît avec de la musique folklorique russo-ukrainienne. La pinte brassée ici à moins d’un euro, on en redemande et le plat principal plus que copieux à moins de 4€ aussi! Et très bon!

_IMG4197

On continue notre visite dans le parc qui est proche de Derybasivska Street. Ca y est, il y a de plus en plus de monde, on va vite prendre la tangente avant que ça me gonfle.

La suite de la visite m’amène vers la Cathédrale de la Transfiguration d’Odessa.

_IMG4172

J’adore les églises et cathédrales orthodoxes. L’architecture est très différente de nos des nos catholiques, mais prenez le temps de rentrer dans une. C’est ce que j’ai pu faire une plus petite : la Cathédrale Sviato-Uspenskyi.

_IMG4178

Puis je continue ma balade dans Odessa sans grand but. Je flâne, je regarde la vie, la circulation un poil chaotique où cohabitent voitures, trams, bus, marchroutkas (petits bus collectifs), le tout avec une chaussée laissant à désirer. Mais le réseau est en travaux à cause de la construction de nouvelles lignes de tramways.

Je passe ensuite par le marché aux fleurs non loin d’un magasin d’électro où je ne trouve définitivement pas de chargeur pour ma tablette. Pour pallier à ça, je prends une nouvelle carte SD et on finira le voyage ainsi.

_IMG4185

Retour à l’hôtel pour me mettre au frais car la chaleur et l’humidité sont écrasantes.
Je ne sortirai que le soir pour souper de nouveau dans l’artère principale.
La sieste s’impose, on n’est pas des bêtes.
Enfin… si, j’en suis un, mais c’est un autre débat.

La soirée se passera donc sur l’avenue piétonne de nouveau. C’est un sentiment étrange d’être dans un pays où tu ne pannes pas un broc de la langue et où tout est écrit dans un autre alphabet. Contrairement à Sofia où bon nombre de panneaux étaient transcrits en latin, là, que tchi!
Chose étonnante, pour me faire guider, l’anglais était à peu près compris. Bon, en ajoutant les mots basiques en ukrainien, tout de suite, ça passe mieux 😀
Et je répète encore, que les filles sont belles ici, bordel.

De jour comme de nuit, la vie est trépidante ici. Enfin, de nuit, c’est encore plus folklorique car les nouveaux riches sortent et c’est le gros bordel ^^

Odessa m’a laissé une superbe impression. J’avais un peu peur de me trouver dans une ville triste à mourir mais au final, comme Cabrel, je l’aime à mourir.
Voir Odessa et mourir.
Ouais, ça aurait pu faire une superbe accroche que mon titre de départ à chier.

Je regrette de ne pas rester plus pour visiter davantage. Tout comme l’Ukraine en général. Avec le recul, j’aurais bien aimé tiré jusqu’à Kiev. Pour une prochaine fois, sans doute.
C’est là où je me dis que tout organiser au départ, ça a ses limites. Mais bon, je suis comme ça, peut-être qu’un jour, je laisserai mon côté manque de confiance de côté et me laisser aller, là où le vent me portera.

Prochain arrêt : Chișinău en Moldavie est à venir!

9 réflexions sur “ES13/Break 1 : Odessa (UA)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s