ES9 : Armação de Pêra (P) – Gibraltar (GBZ) – Algeciras (E)

26 juillet 2019 : Armação de Pêra (P) – Gibraltar (GBZ) – Algeciras (E)
594km
« Une cuisson à point du chorizo »

26 juillet

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

Donc, je te parlais d’une idée à la con que j’avais eu la veille au camping.

Le plan initial, c’était de stopper à Séville aujourd’hui et profiter pour visiter la cité andalouse.

Et au final… je change mon idée comme je change de cale-buttes, c’est à dire tous les 3 jours.
C’est glamour, c’est fin, et si tu manges à la lecture de ces lignes, je ne te souhaite pas un bon appétit.

Voilà.

Bref, au final, on va prendre le ferry… cette nuit à Tarifa pour arriver au petit matin à Tanger.
J’aime le Tanger.

2cym5d

Départ du camping à 8h00. J’aurais très bien pu partir à 7h00 au final.
Pour cette dernière journée au Portugal, je prends la route en direction de l’est.

IMG00004

Parce qu’à l’ouest, je vais direct dans l’eau…

IMG00007

Votre vol à direction de la porte de sortie vient d’être annoncé. Prière de le prendre de suite!

Le premier stop me mènera du côté de Faro.
J’en avais vaguement entendu parler, mais je dois admettre que le centre-bourg de Faro est vraiment très très joli. Rempli de pavés, certes, mais toujours aussi agréable à voir.
Tout est blanc dans ce centre ville.

Puis je continue via la N 125 quasiment jusqu’à la frontière.
Sauf que pour la frontière, je ne décide de ne pas prendre la route. Ce sera au final par barque à Vila Real de Santo Antonio.

IMG00018

D’un côté, c’est maintenant, de l’autre, c’est le futur

Autant faire quelque chose d’assez inhabituel pour une fois.

IMG00023

Au revoir, Portugal, on se reverra !

Je te passe bien entendu le merdium pour aller chercher le ticket d’embarquement du ferry, encore une fois, je me suis fait remarquer… ben en gros, je me pointe comme une fleur pensant que tu raques sur le ferry.

tenor-1

Nope, tu vas à la capitainerie mon pote qui est à… 2km d’ici. Pratique! Et il y a un bac toutes les demies-heures… pas le temps de niaiser donc.

Sur le bateau, je fais connaissance avec un gars de Pontarlier. Rien qu’en entendant parler, j’avais très rapidement deviné qu’il était du Haut-Doubs. J’ai rien contre vous hein les gens de là-bas, mais vous êtes un peu les Marseillais de l’Est, on vous voit à 100km à la ronde :p

Nous voici de nouveau en Espagne. Pour rejoindre Séville, je ne fais pas le difficile. C’est autoroute tout du long.

tenor

Au moins deux jours, facile

A un moment, je me prends un énorme coup de barre. Je décide de stopper et de prendre une grosse pause bien méritée en mangeant aussi.
Au menu? Patates, burger et Fanta Citron. Ça en devient une marque de fabrique pour se requinquer.

Nous voici enfin à Séville.
Depuis le temps que j’en entends parler, je vais enfin visiter.
Pour ce faire, je ne vais pas prendre la moto.
Je la parque à côté de Plaza de España et je prends un bus à touristes.
Oui, j’avoue, je suis une énorme feignasse.

IMG00038

Pas qu’il fasse chaud pour visiter la ville…

IMG00090

… juste un tantinet quand même

Cependant, avant de prendre le bus à touriste, je vais voir Plaza d’España.

IMG00033IMG00035

Sans nul doute une des plus belles places que je n’ai jamais vu. Les canaux, tout l’édifice en brique, l’architecture… Tout est splendide. Une nouvelle gifle que je prends, mais encore et toujours pollué par tant de quidams qui se ruent sur les attractions à touristes…

Dans le bus à touristes, nous faisons une boucle d’environ 1h30 autour des édifices principaux de Séville.
Vraiment, je pensais qu’il y allait avoir beaucoup plus de monde que ça dans le bus.
Je me doute que la chaleur du jour n’a pas aidé, et qu’être sous le cagnard à partir de 14h00 ici n’est pas, encore une fois, l’idée la plus brillante que j’ai eue.

Ce qui a été cool, j’ai pu parquer la moto tranquille et les gens du kiosque à côté de l’arrêt de bus ont eu pitié de moi avec mon barda de moto et m’ont proposé de tout garder le temps que je fasse le tour. Encore merci à eux, ainsi que pour la bouteille d’eau qu’ils ont gentiment filé 🙂

Au final, j’ai eu tout pour moi. Donc pour faire les photos, c’était l’idéal d’avoir quasiment personne autour.
Je vous laisse découvrir quelques photos ci-après.

J’avoue avoir eu un coup de cœur pour le quartier où s’était déroulé l’Expo’92. Pourtant, Dieu sait que je ne suis pas fan d’architecture moderne, mais là, ça m’a limite même ébloui.
On sent aussi à Séville grandement l’influence musulmane. Là aussi au niveau de l’architecture de la ville et des bâtiments, ça se ressent grandement. On se rapproche de l’Afrique 🙂
Et au final, après avoir visité Barcelone l’an passé, même en y étant resté que 3 voire 4 heures, j’ai plus adoré Séville. Je pense que je reviendrai visiter plus en détails à une période de l’année où le climat est moins difficile à supporter.
Là, j’y ai gagné un joli coup de soleil sur la nuque, et pas faute d’avoir mis de la crème solaire au préalable (et de la 30 en indice de protection en plus…).

Une fois récupéré mes affaires, il est tout de même 16h00, c’est temps de continuer la route afin de ne pas arriver trop tard pour le ferry.

IMG00101

Ah ben si en plus je me fais courser par un taureau, je vais encore plus me grouiller

Je tire toujours au plus court pour tout d’abord rejoindre le circuit de Jerez de la Frontera. À l’entrée, une superbe statue à l’effigie de Angel Nieto. D’ailleurs, je suis surpris d’apprendre que le circuit de Jerez porte désormais son nom.
Preuve que je suis l’actualité du MotoGP ces derniers temps 😦

IMG00110

Puis, nous continuons toujours sur l’autoroute, en direction de Cadix.
À la Belle de Cadix 🎶
Véritablement, tu as dit que c’est une très très jolie découverte. La Plaza d’España encore ou la Plaza de la Constitucion méritent un joli détour.

IMG00095

Mais pas que de l’autoroute, faut pas déconner

Je continue de longer la côte.

Il y a le ciel, le soleil et la meeeeeer.

Cependant, j’oublie un truc que je n’oublie jamais, c’est de donner à manger à Leslie.
Olé (oui en Espagne, ça passe bien ça, CMBDTC), 40km sur la réserve avant de trouver une station-service et regarder où manger.Ça sera… Burger King (coucou le Zaurel!)… mais avec salade car ils n’ont plus que ça.

giphy

Mais, le temps presse, je continue ma route en direction de Tarifa.

IMG00106

Country roads, take me home, to the place, I belong…

Et non, je ne conduis pas au radar, je reste encore frais bien qu’on attaque la 11 ou la 12ème heure de route de la journée.

Là je passe par un des plus beaux endroits que j’ai vu jusqu’à présent du road-book. Tout au long de la N-340, c’est l’émerveillement. Et quelle lumière au coucher de soleil !

IMG00131

Et pas de soleil dans la poire, donc ça passe crème

IMG00133

Et enfin j’arrive à Tarifa. Par chance, j’arrive à aller véritablement jusqu’au bout du continent sans me faire gauler par la Guardia Civil… enfin presque, juste au moment où je remballe mes affaires de photo :p

IMG00139

On ne peut pas aller plus au sud!

26 juillet 2016 : point le plus au Nord de l’Europe
24 juillet 2019 : point le plus à l’Ouest de l’Europe
26 juillet 2019 : point le plus au Sud de l’Europe
(les rageux vont être pointilleux sur les dénominations, mais là, pour le coup, je vous emmerde)

Et même pas cordialement.

Bref! On y est, et pour la partie Est de l’Europe, on verra sur un autre voyage.

Tarifa, en soit, c’est aussi très très jolie. On voit tout de suite l’influence de la culture arabe sur la culture européenne. Les deux se mixent à merveille, mais moins bien qu’à Séville je trouve. Après, ce n’est pas la même dimension, il faut admettre.

Il est près de 21h30. Tiens, j’ai encore une idée à la con.
Voyons le GPS… environ 1h20 de route jusque là-bas? Nickel, let’s go.
Quoi, tu ne vois pas où je veux aller?

IMG00153

Tadam!

Hé oui, on se fait un petit plaisir avant d’aller récupérer le ferry en visitant Gibraltar de nuit.
Voilà, un nouveau pays pour Leslie.
Bien entendu, Gibraltar n’est pas Schengen, donc douane et tutti chianti.

Je revois encore les douaniers gibraltariens se demandant ce que je foutais ici à cette heure.
Et oui aussi… j’ai traversé (deux fois donc) la fameuse piste d’aéroport 😀 ça aussi, c’était vraiment « l’attraction » à faire!

Une mention toute spéciale à la très belle mosquée juste en face du point de l’Europe.
Bien entendu, j’espère pouvoir y revenir au retour et voir tout ça en plein jour.

Ah, il est minuit! Direction le port d’Algéciras pour pouvoir embarquer.

La suite de l’aventure? Dans le prochain épisode.
Restez connectés!

4 réflexions sur “ES9 : Armação de Pêra (P) – Gibraltar (GBZ) – Algeciras (E)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s