Avant Barcelona 3 : C’est quoi ce cirque?

24 mars 2018 : C’est quoi ce cirque?
549km
« Le clown vous salue bien. »

Capture

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

T’en connais beaucoup des moti… cons qui se lèvent à 5 plombes du mat’ pour partir en balade?
Moi, oui. Mon double.

9501896cdc15c62329097620b5665de2f54fd2f19c425b514fb9bea832617e9bYou’re are not alone,
I am here with you…

Bon 5h, j’exagère un tantinet. C’est 5h15.
Mais comme je ne suis pas au top de ma forme, comme avant tout grande balade (et pourtant ce n’est pas ma première, hein, comme avec… heu… une bière bien entendu).

Bref, je pars sans déjeuner (chose rarissime) et j’enquille directement l’A42 pour rallier Bellegarde-sur-Valserine au plus vite.

Sauf que, purée, j’ai un poids sur l’estomac.
Ainsi que dans l’environnement.

puree-de-pois-chichesVous l’avez compris?

Ouais, il fait de nouveau un brouillard à couper au couteau. Expression de merde ça tiens, va couper de la purée au couteau…
Je m’égare mais je rallie, tant bien que mal, l’autre versant du Bugey… par ce brouillard, givrant de surcroît et tout est blanc par terre.

Pitié, qu’on ne finisse pas de la même façon!

-4°C plus tard, je retrouve le ciel bleu.

_IMG9329.jpgCherchez l’Ain trus…

_IMG9332.jpgLa journée commence bien mal…

On prend la D992 puis la D72 en direction de la Cascade du Pain de Sucre.
Pour y accéder, et vu comme l’hiver a été fort arrosé, il faut bien s’agripper à la main courante afin d’éviter de partir les 4 fers en l’air.
Là, je regrette de ne pas avoir investi dans mon filtre neutre… j’aurais pu faire de beaux filés!

0 tracas, 0 blabla, les voilà!

Personne aux alentours, putain que c’est jouissif…

On reprend toutes ces petites routes en direction du château de Clermont.
Non pas l’Hérault que je ne suis pas, ni celui du maréchal ferrant, mais celui de Clermont-en-Genevois.
J’ai beau venir et revenir ici, je trouve toujours une nouvelle route pour y accéder. Bon, certes, des fois ça tient plus de la route à chèvres, mêêêêê c’est comme ça.

Là, je longe plein de petites routes et en regardant sur ma gauche, je vois tout le massif jurassien enneigé, surplombant les contreforts de la Haute-Savoie.
Les Alpes et le Jura, couverts tous deux de leur manteau d’hiver, se font face ici, dans une terrible empoigne de qui prendra le dessus.
Sur ce plateau, je joue le rôle d’arbitre, évitant de peu un carton avec un tracteur.

Putain, c’est beau.

Quoi, il n’y a pas d’images? Vous n’avez qu’à imaginer, bordel. A vous de faire un peu le boulot.

_IMG9383C’est bien parce que vous m’êtes sympathiques…

Pour rejoindre ensuite Annecy et ses alentours, c’est du grand classique et de l’inintéressant. On contourne la zone commerciale du Grand Epagny, l’aéroport de Metz-Tessy puis c’est la contourante annécienne jusqu’à Argonay.
Où mon GPS me paume. Une nouvelle fois.
Pour ceux qui connaissent, franchement, je me paume tout le temps dans toutes ces intersections…

Ce n’est pas grave, se perdre fait partie du charme de la moto.
Dans une zone commerciale, c’est déjà moins glamour qu’en plein milieu du Monténégro.

N’écoutant que mon instinct, pour une fois, il fut bon! Je retrouve mes petits pour aller au premier endroit inédit de l’année 2018.
J’ai beau être un local à poubelles, mais je cherche toujours des endroits nouveaux pour faire de poubelles photos (ouais, à l’oral, elle passe mieux).

Direction donc le Plateau des Glières.
Mais ça a failli ne pas se faire.
Je t’explique. Sirote ta bière et on y va.

Ils ont une webcam. Fort bien, je regarde les conditions vendredi matin et…

Neige.

Route impraticable.

Hé merde…

Attendons le soir.

C’est dégagé.

Pas de neige annoncée dans la nuit?

Parfait.

On y va.

Et c’est ainsi, cahin-caha, que je grimpe jusqu’au col du même nom.

_IMG9408.jpg

_IMG9390.jpg

Avant ça, je crois n’avoir jamais autant serré les fesses de ma vie dans la partie forestière, à l’affût de toute trace de glace.
C’est fou combien mon traumatisme de l’an passé au Semnoz se réveille à vitesse grand V.

20160113_202107A.jpgÉpingle à droite, serrée, humide avec de la neige sur le bas-côté… jackpot!

A l’arrivée au sommet, c’est la délivrance, le soulagement, la décontraction du sphincter.

5080cd51412de597ba9ee648f2aadfdbEt encore, j’anglais plus…

Ça mérite qu’on s’attarde devant le Monument national à la Résistance du Plateau des Glières ainsi qu’à contempler les montagnes environnantes.

344BDA6E-B9BA-4756-98F9-97BD376E0F46.pngEt faire le cacou, mais ça, on s’en balek.

On redescend du plateau en mode « ça paaaaaaaaasse large » (CMB) direction Thorens-Glières puis on continue sur la D2 via le Col des Fleuries, où on n’a pas fait que cueillir les marguerites sur le bord de la route…

09af900313d7b1f0374ccc9dc40a67d9f4a93c10189cc357b7298c264bb26635

Et toujours ce ciel bleu, ces montagnes blanches, ces champs jaunes, et ce pilote très vert, qui envoie au même rythme. Sévère.

_IMG9416.jpgVous en avez assez?

Après 4h de route, j’ai à peine fait 170km, autoroute comprise. Autant dire qu’aujourd’hui, je prends mon temps pour les photos et essaie de rattraper ledit temps sur la route.
Modulo les monchus.

Parce que sur la route de Saint-Jean-de-Sixt sur la D12, j’en ai croisé des mous. Voire même un qui était en train de chaîner, au cas où…

hk9wj

Une fois le col de Saint-Jean-de-Sixt passé, direction La Clusaz où, encore une fois, je passe pour un extra-terrestre.

20160101_002744A.jpg

Ca me rappelle bigrement un weekend d’avril en 2012 où, avec des potes, on était montés aux Saisies en bécane, alors qu’encore un bon nombre skiait.
Ben c’est la même encore une fois.

Ils sont fous ces motards.

Personne devant moi, on grimpe jusqu’au col des Aravis dans un rythme enroulé tonique. Là, c’est le ravissement des mirettes (protégées par des lunettes de soleil, il y a de quoi finir aveugle avec cette neige. Plus efficace que le « bizarre »).

Point de mots virgule, laissons la parole aux images point.

Dégueulasse hein?
J’hésite à m’arrêter manger au restaurant Les Rhodos comme j’ai la coutume de faire, mais je n’ai pas faim et l’heure tourne encore…

Tout comme la route qui suit, dans le sens inverse de la montée (donc la descente) en direction d’une Triumph : Bonneville.

Ici, rien à voir, à tel point que je fais un détour qui, comme votre serviteur, ne sert à rien.

Mais la vue encore une fois depuis la D1205, est, comment dirions-nous…

20160101_013537A.jpgMoche? Immonde? Laide? Je vous laisse choisir…

C’est un comble que même sur des nationales aussi droites, on se tape de telles vues.
Tout se perd mon bon monsieur.

Mais les bouts droits (CMB, le retour), ça va 5 secondes (c’est ce qu’elles me disent toutes).
Direction le hameau de Thuet pour prendre les Gorges du Bronze sur la D286.

Va-t-on faire fortune ou est-ce que ça va me tuer?

Ben non, même pas, ni l’un ni l’autre.
Marquez votre déception svp.
La route est pas très large, ça tourne un tantinet, mais je m’attendais à bien mieux. Puis rien à se mettre sous la dent jusqu’à Mont-Saxonnex.

_IMG9438.jpgBon, si un peu quand même…

Ce n’est pas bien grave sauf qu’au bout de la route, je retrouve un bon copain.
Juste avant d’attaquer la montée du Col de la Colombière (qui est fermé).

Oui, c’est un vrai running gag…

Je regarde mon GPS et il m’indique que la prochaine station est à 25km.
Ça devrait le faire.
Normalement.
Haha.
Ça me rappelle quelques moments de solitude…

Bref, on prend la D4 en direction du Reposoir et plus particulièrement aller voir la Chartreuse du Reposoir. (je vous invite à cliquer le lien pour plus d’informations dessus)

Et effectivement, la montée pour y accéder fut fort sympathique. De bons virages, ce fut sec, on a haussé le rythme.
Je me fais alpaguer par un local qui me dit que le col est fermé. J’ai vu le panneau, merci, mais je ne vais pas au col. Il inspecte mes pneus et dit qu’ils sont sympas ces pneus hivers de moto.
Aha.
Je trace.

Et arrivé à la Chartreuse, c’est magnifique, modulo une bande de cassos en Golf… Bref, une fois qu’ils se sont cassos, on profite du silence et de la beauté de l’endroit.

_IMG9445

Ensuite, nous empruntons la D119 (dont est issue la photo de couverture d’article) pour redescendre sur Cluses via le hameau de Romme.
Car tous les chemins… enfin bref.

Oui chemin en effet car encore une fois, la route n’est pas large…

Mais surtout…

Elle est blanche et verglacée à certains endroits.

20180324_142452A

Ahahahahahahahah.
Ahah.
Bordel…

C’est donc en mode flipette-serrage-de-miches-pater-noster-récité-trois-fois que l’on atteint le hameau et les vues proposées sont encore une fois du même métal que ce qu’on a depuis le début de journée.

_IMG9459.jpgMoche. Toujours moche.

J’en reste baba à Romme.
Vous l’attendiez hein?

A Cluses, je refuel et ai une larme.
Oui, une larme mêlée d’émotion et de douleur.
Mon premier plein à 30€ depuis le Cap Nord.

En fait, les deux derniers spots du trajet aller devaient marquer la fin de la matinée.
Sauf qu’une matinée qui se finit à 15h45, c’est plus qu’une grasse matinée, c’est la plaquette de beurre complète qui y passe (ce qui m’aide pour faire passer le plein d’essence précédent).

On rejoint Samoëns puis Sixt-Fer-à-Cheval via des routes totalement aussi ennuyantes qu’en mauvais état. Vraiment, on fait concurrence à la Belgique à ce niveau, car on zigzague en pleine ligne droite.

20180324_153927ATiens Alex, ce que je te disais ^^

Mais comme souvent, trop même, quand tu veux accéder à un bel endroit photo, soit c’est barré, soit c’est interdit, soit c’est fermé.
A vous de choisir l’éventualité pour accéder à la cascade du Rouget.

Bref, c’est un échec.

_IMG9470.jpgEt on mate.

Mais on se laisse pas abattre, on prend quelques kilomètres à l’est et direction le Cirque du Fer à Cheval.

Tout est enneigé et c’est impressionnant. Tu admires et tu te prends un magnifique torticolis. Je reviendrai au moment de la chute des neiges, il y a plein de cascades askip.

Panorama_IMG9480.jpg

On rebrousse chemin et on attaque et on prend désormais la direction, de nouveau de Samoëns, puis resuivre la Route des Grandes Alpes via les Gets puis Morzine.

20180324_145959A.jpg

Il commence à faire frisquet à l’ombre, le jour décroit et bien qu’ayant mes vêtements techniques sous mon ensemble Ixon, ça fait léger.

Léger, Les Gets, bien placée non?

_IMG9489.jpgLeslie : « Ta Gueule »

Puis après avoir passé les Gorges du Pont du Diable, on reprend de l’altitude dans le Chablais en direction de la Vernaz. Je recommande chaudement cette petite D22 puis la D36 en direction du Col du Feu.
Personne de nouveau, c’est sec, donc gaz.

_IMG9500.jpgSi en plus les couleurs se mettent au nom du col…

La délivrance de voir le Léman après Orcier me donne envie de descendre jusqu’à Thonon pour aller voir le Château de Ripaille.

_IMG9510.jpg

Puis de flâner sur les quais afin de profiter des dernières lueurs du soleil.

_IMG9540.jpgUn bon coucher de soleil, ça fait mal aux yeux. Je reveux de la grisaille.

Panorama_IMG9531.jpgVotre crise d’épilepsie est sponsorisée par LesExpésDePapy.

Il est quand même 18h00 bien tapées, et je regarde combien de temps, combien de temps

Oh merde… on va devoir rentrer de nuit.

Quel dommage de devoir profiter du coucher de soleil ici…

20180324_182444A

Mais avant ça, je me dis, allez, un petit dernier pour la route, c’est comme… non pas le Ricard, je hais ça.
C’est le Col de Saxel que je grimpe encore à bon rythme car Saxel erre… mais je suis fort déçu.
Pas de panneau de col, snif.

J’avais encore quelques cols à gravir, mais ce sera pour une prochaine fois.
Les salsifis qui me servent de doigts s’engourdissent et je me résous à prendre l’autoroute pour le retour.

20180324_185956APay tribute to your king…

Depuis Annemasse jusqu’à la maison, ça sera A40 tout du long, avec pour accompagnateur, une Toyota Chaser que l’on décrassera dans le Tunnel de Chamoise.

09af900313d7b1f0374ccc9dc40a67d9f4a93c10189cc357b7298c264bb26635

Et encore une fois, quel pied les phares à LED…

20h00, je suis à la maison, frigorifié, fatigué, libéré, délivré.
C’est la première 500 de l’année, près de 12h de roulage, je suis carbonisé.
Mais putain, refaire une grande balade, c’est jouissif…

Vivement la prochaine!

3 réflexions sur “Avant Barcelona 3 : C’est quoi ce cirque?

  1. Pascale Lucie Plg dit :

    Magnifique virée! Merci pour toutes ces photos plus belles les unes que les autres. Tu es parti de l’AIN……. Je connais bien ce département. 500 kms en 12h….même si la bécane est confortable…ca fait du bien d’en descendre de temps en temps! lol Merci encore pour ce joli road!

    J'aime

    • Papy dit :

      Merci pour ton commentaire !

      Oui, parti de la maison.
      C’est la première grosse virée de l’année, et j’avoue qu’elle m’a bien cassé. Ça fait deux hivers que je ne roule plus, et j’ai perdu en condition physique.
      Va falloir corriger ceci…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s