Balade Préparatoire 9 : Papy Baba et ses 40 Cols

5 juin 2017 : Papy Baba et ses 40 Cols
46
5km
« Et sans faux-col, pas plus haut que le verre ».

RB-05-06-2017

Bonjour cher visiteur venu de la planète Internet!

A force de me lire, vous savez que j’ai souvent… des idées à la mors-moi le nœud. L’Expé NordKapp, le weekend dans le sud lors d’une alerte rouge… bref.

Là, j’avoue, les plombs ont sauté (vu l’orage qu’on se prend aujourd’hui, rien d’étonnant). En regardant sur la carte des cols de France, et plus précisément le département du Rhône, je me suis dit :

_IMG1352.JPG« Tiens! Et si on faisait une balade avec tous les cols du Beaujolais? » (là où le vin c’est de la piquette, ce n’est pas nouveau).

Pas moins de 40 cols au programme (faute de celui de l’utérus, merci SeB). Vous voyez les dents de scie (et là, chienne fidèle) sur la carte, vous comprenez mieux. Alors oui, ça ne monte pas haut, comme le niveau intellectuel de votre serviteur.
Le point culminant du département est le Mont-Saint-Rigaud, 1012m d’altitude. Je vous conseille d’y aller car une tour en bois y est construite avec un superbe panorama les jours de grand beau. Plus une source d’eau curative askip.

Au final, il ne me manquera que le Col de Brouilly (bypassé car j’ai failli tomber en rade d’essence…) et le Col des Aillets que j’ai totalement oublié.

Ça a bien commencé car arrivé à Villefranche-sur-Saône, soit près de 60km, je me suis dit : « Y’m’manque kek’chose… » Ben ouais. j’ai oublié de prendre la caméra pour le TimeLapse. Ça devait être la surprise de ce compte-rendu.

Au final, pas loin de 35 panneaux de cols photographiés, une dizaine de cherchés mais pas trouvés, et ça vous fait quelques ajouts à la collection printemps-été 2017.

Pour les paysages, j’avoue que je me suis régalé. Les nuages laissant leurs ombres sur les différents monts, entrecoupés de rayons de soleil et ces vignes qui se perdent à vue… les odeurs ne sont pas (encore) retranscrites. Quand on navigue dans les forêts (modulo les routes qui n’en sont pas, du chemin encore), il y a cette odeur de pinède qui vous titille les naseaux, comme dans le Sud.
Et les Pierres Dorées, la vue sur Oingt… que de merveilles à découvrir et redécouvrir!

_IMG1375.jpgVille-sur-Jarnioux

 

Ce roadbook est un sacré chemin de croix (de Marchamp, Montmain, Rosier…) car ce ne sont que des petites routes.

_IMG1421.JPGVoire des chemins.

J’ai fini la journée sur les rotules (en plus de mes soucis de genoux), c’était pénitence. Béni soit le GPS et il ne reste plus qu’à laver Leslie.
Des croix, il y en a tout un paquet, c’est l’héritage chrétien de la région du Beaujolais.

_IMG1400.JPG

Les routes… enfin, si on peut appeler ça « route » par endroits, étaient plutôt propres, entrecoupées de gravillons ça et là. Mention spéciale à la montée du Col des Sauvages, le rythme pour le grimper et descendre était… vous devinez?

_IMG1545.JPGBelvédère de la Terrasse de Chiroubles sur le Mont Brouilly.

Encore une superbe journée… qui m’a coûté un pneu.
500 mots!

5 réflexions sur “Balade Préparatoire 9 : Papy Baba et ses 40 Cols

  1. Cléa Cassia dit :

    Sacré défi ! T’es quand même motivé comme gars^^
    Cela dit je reconnais que la vue vallonnée est plutôt chouette.

    En allant de Cerbère en Espagne, je me suis fait la réflexion que ça devait être une route super sympa à moto. Cela dit moi en voiture j’avais la gerbe^^

    J'aime

      • Cléa Cassia dit :

        Bon, suis allée lire, mais c’était pas les meilleures conditions pour profiter de la route ^^
        C’est un peu le souci d’être à moto, le temps influe vachement sur la qualité du voyage. En voiture aussi, mais se prendre une radée quant t’es protégé c’est quand même plus agréable.

        J'aime

      • Papy dit :

        Non clairement pas. On a une réputation de chat noir à entretenir ^^

        La pluie, quand ça ne dure pas non plus trois jours de suite, c’est gérable. Certes, tu passes pour la limace le soir en arrivant à l’hôtel et tu fais ton Romano pour faire sécher des fringues « chi vou pléééé, pas de séchaj, motard trempéééé ».
        Après, j’avoue ne pas avoir la bagnole « plaisir » pour rouler, c’est l’utilitaire dans toute sa splendeur. Je prévois de changer en 2019 et me ferai sans doute plus plaisir 🙂

        J'aime

  2. Cléa Cassia dit :

    Ahah la limace, j’ai bien l’image de la traînée goutteuse que tu dois laisser sur le sol^^
    2019, ça fait encore deux ans ! Mais c’est sûr que c’est plus sympa d’avaler des kilomètres dans un truc confortable 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s